• Couture
  • Savoir-Faire

Dégarnir un angle (et le retourner)

dégarnir un angle
dégarnir un angle

En couture, après une piqûre en angle, sur l’envers, on doit retourner notre pièce sur l’endroit.
Il est donc  nécessaire de dégarnir les angles, pour éviter les sur-épaisseurs, et faire un beau coin bien net.

Et c’est très facile, mais il ne faut pas oublier de le faire avant de retourner.

Dégarnir un angle, c’est  simplement couper l’angle du surplus de tissu, en diagonale, au plus près de la pointe de la piqûre.

Mais SANS toucher au fil de la couture, bien évidemment.
Disons, ne laisser qu’un ou 2 mm de tissu, selon l’épaisseur de celui-ci.
Car couper trop près de la pointe de l’angle peut fragiliser l’angle, et si vos points de couture sont trop longs, vous pouvez même percer votre angle en le retournant, si vous poussez trop fortement.
Vous pouvez vous contenter de couper en diagonale simple, pour les tissus pas trop épais.

Dégarnir un angle en diagonale simple pour des tissus pas trop épais
Dégarnir un angle en diagonale simple pour des tissus pas trop épais

Ou faire directement, en deux coups de ciseaux, une ligne plus inclinée que la diagonale, de façon à enlever plus de tissu.

On peut aussi dégarnir l'angle avec une découpe en oblique de chaque côté plus inclinée que la diagonale
On peut aussi dégarnir l’angle avec une découpe en oblique de chaque côté plus inclinée que la diagonale

Ou bien, pour des tissus un peu plus épais, on peut recouper une 2ème fois, pour enlever encore un peu plus de tissu:

dégarnir un angle en recoupant une 2ème fois pour enlever plus de surplus
dégarnir un angle en recoupant une 2ème fois pour enlever plus de surplus

Astuce de réglage d’une longueur de points plus petite et d’une vitesse réduite au moment de coudre un angle droit:

Donc, au passage, j’en profite pour dire qu’il est préférable, lorsqu’on coud un angle droit, de faire des petits points, au niveau de cet angle.
Pour plus de sécurité et de solidité, vous pouvez arrêter votre couture à 2 cm de l’angle, diminuer la longueur du point en tournant la molette de réglage de longueur de point de votre machine à coudre. Puis piquer les 2 cm restants jusqu’à l’angle, à vitesse réduite, pour vous faciliter le fait de stopper pile poil dans l’angle.
Soulever votre pied de biche / pied presseur. Tourner.
Puis faire à nouveau 2 cm après l’angle avec le réglage sur une longueur de points un peu diminuée.
Puis, une fois l’angle passé, ainsi cousu à points plus petits que le reste de vos coutures, vous réglez à nouveau votre longueur de point sur celle que vous aviez avant l’angle.
C’est un peu plus long à faire, mais, pour des tissus fragiles, vous avez ainsi une sécurité d’avoir un angle qui ne sera pas fragile une fois retourné.
Après l’avoir dégarni avant de retourner, c’est le sujet de cette page!

Cas particulier des angles dans un tissu très épais:

Piquer jusqu’à l’angle, tourner à 90°, et piquer dans l’autre sens, c’est ce que vous ferez le plus souvent, pour la majorité des tissus.
Mais si vous cousez un lainage vraiment très épais, du feutre, du molleton, il existe une autre astuce de couture pour avoir un angle plus joli:
Ne pas piquer un bel angle droit, mais “couper un peu le fromage”, c’est-à-dire, biaiser, faire 2 points, pour faire un léger angle coupé à la pointe.
On triche ainsi un peu, ce qui ne se verra pas du tout une fois le tissu épais retourné.
Mais cette petite triche en biais permettra de couper plus de surplus de tissu ensuite en diagonale.

Piquer 2 points pour couper l'angle, pour des tissus vraiment épais
Piquer 2 points pour couper l’angle, pour des tissus vraiment épais

Comment obtenir un bel angle net  pour les angles rentrants, pour les pointes en V:

On change un peu de sujet, car dans le cas des angles rentrants, des cols en V, il ne faudra plus dégarnir, mais plutôt cranter.
Mais puisque vous êtes déjà sur cette page, je vous montre ici la technique, qui n’est plus d’enlever du surplus de tissu, mais d’inciser jusqu’à l’angle rentrant, avant de retourner.

pour les angles rentrants, il faut faire une petite encoche avant de retourner
pour les angles rentrants, il faut faire une petite encoche avant de retourner

Retourner un angle une fois cousu:

Vous avez piqué votre angle.
Avec éventuellement l’astuce de faire des points plus courts.
Vous l’avez dégarni, par une coupe en diagonale.
Ou même éventuellement une deuxième coupe pour enlever encore plus de tissu.
Il faut maintenant le retourner.
Étape délicate.

Retourner un angle avec un objet pas trop pointu:

Si l’angle n’est pas accessible avec vos doigts (par exemple, des petites jambes ou bras de doudous assez longs et fins) on peut aller pousser légèrement le tissu dans le coin avec un objet.
Mais attention à ce que ce soit pas trop pointu.
Évitez la pointe de vos ciseaux, par exemple, (même si c’est quelquefois ce que je fais), ou veillez à pousser avec la partie plate et pas la pointe. Car un geste un peu trop énergique, et vous traverserez la pointe délicate.

Mais, une épingle à cheveux, à chignon, ou une pique de brochette, ou un cure-dents, mais dont on a préalablement coupé ou aplati la pointe, pour ne garder que la tige fine, mais un peu “arrondie” au bout, feront l’affaire pour aller pousser un peu les angles dans les plus petites pièces. 

Mais, si vous voulez mieux faire, il y a l’astuce de retourner avec un fil.

Retourner un angle avec un fil: une astuce de couture vraiment utile!

Cà semble bizarre à première vue, mais c’est simple à faire, et çà donne un beau résultat garanti.
Il s’agit de venir insérer un petit bout de fil “libre” au dernier point de machine de l’angle.
J’explique:
On pique la 1ère piqûre machine. On arrête juste avant le dernier point d’angle.
On prend un petit morceau de fil, assez solide, et on vient le tendre entre les deux épaisseurs de tissu, tout contre l’aiguille de la machine à coudre.
Une moitié de ce fil est donc entre les deux épaisseurs de tissu, côté intérieur de la pièce à coudre, et l’autre bout dépasse, vers l’extérieur.
Puis, en manœuvrant le point de la machine à la main, on fait le dernier point d’angle, à cheval sur le petit bout de fil tendu. Juste un point, donc, qui va passer au-dessus du fil tendu, en l’emprisonnant.
On lève le pied presseur, on tourne notre tissu.
Puis, on ramène le morceau de fil qui était vers l’extérieur de la pièce à coudre vers l’intérieur. Ce qui est simple, puisqu’il est maintenu par l’aiguille de machine piquée dans le tissu.
A présent, les deux morceaux du petit fil qui va nous servir à retourner l’angle sont donc tous les deux vers l’intérieur.
Et on continue notre piqûre de l’autre côté de l’angle.
On a donc emprisonné, de façon simple, un petit morceau de fil, dans l’angle. Sans nœud.

La suite est la même: on dégarnit l’angle, on retourne.
Mais pour bien retourner jusqu’à l’angle, sans aucun risque de trouer le tissu, il suffira de tirer sur les DEUX morceaux de fil, qui vont apparaître au niveau de l’angle cousu, quand on aura retourné.
Puis, une fois l’angle bien dégagé sur l’endroit, on tire cette fois sur un seul des bouts du fil emprisonné, pour dégager l’ensemble de la longueur du fil.

Une petite astuce bien utile pour se faciliter le retournement d’angles délicats. Sans risques.
Il faut juste y penser au moment de coudre.

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

Surfiler ou surjeter?

Suivant

Le point de tige surélevé, ou point de tige sur couchure. Point Casalguidi