• Amigurumi
  • Couture
  • Tutos

La sorcière Cornebidouille

la sorcière Cornebidouille
la sorcière Cornebidouille

Un de mes amis, grand-père, m’a demandé s’il m’était possible de faire une sorcière Cornebidouille pour son petit-fils, qui adore ce personnage de célèbres livres pour enfants de Magali Bonniol et Pierre Bertrand.
Alors, j’ai été voir sur le net à quoi ressemblait Cornebidouille.
Sacré challenge!

Cornebidouille
Cornebidouille

Disons que son profil de sorcière n’a rien des mignons amigurumis habituels aux formes rondes faciles à crocheter pour moi. 

profil dessiné de Cornebidouille
profil dessiné de Cornebidouille

Mais faire plaisir à un enfant en répondant à son désir, c’est le moteur préféré de mes créations.
Alors, challenge accepté!
Ce fut encore une improvisation totale, et toujours avec des matériaux de récup’ .
Comme Cornebidouille est opulente du fessier et généreuse du décolleté, je me suis dit que j’allais mixer la technique du crochet pour confectionner son visage et ses mains, et improviser en couture pour le corps.
En effet, je voulais un corps assez mou et moelleux, respectant l’embonpoint de Cornebidouille, donc le réaliser en tissu me semblait plus adapté qu’en crochet, qui aurait donné un résultat plus rigide.
De plus, au crochet, difficile, voire impossible, d’obtenir le rendu des fronces d’une robe.
De plus, je me suis donnée le défi que Cornebidouille puisse se tenir assise sans avoir besoin de s’adosser à un support.
Il lui fallait des fesses plus lourdes que le reste de son corps.
Donc, j’ai imaginé de faire le corps en couture avec 2 parties:
Une partie lestée plus lourde pour le bas , pour lui faire des fesses solides lui permettant de s’asseoir seule sans support, et une partie plus légère pour le haut.
Et je me suis lancée dans la création.
C’est un prototype complet.
Je vous partage le tuto en photos de ma réalisation.


LE TUTO:

Niveau de difficulté :Avancé
Vous vous doutez bien que c’est un modèle complexe.
Surtout à concevoir.
Mais, si vous suivez mes explications de crochet, pas-à-pas, rang après rang, c’est comme pour tous les amigurumis: seulement des mailles serrées, augmentations et diminutions. Donc, vous pouvez le faire, puisqu’il suffit à présent de me suivre.
La partie crochetée peut impressionner, mais en fait, c’est plutôt le montage et la couture qui rendent ce modèle complexe.

Ce qu’il vous faut: 

-du coton beige assez fin (crochet n°2,5) pour le visage, les oreilles, les mains.
-du coton blanc très fin (crochet n°1) pour les yeux
-du coton blanc plus épais (crochet n°3) pour la collerette.
-de la laine blanche un peu structurée pour les cheveux (peu importe la grosseur)
-de la laine orange vif pour le chapeau, et orange plus foncé pour les fleurs brodées sur le chapeau. (Et pour le sac à main , j’ai mélangé les 2 laines orange.)
-de la laine jaune pour le tour du médaillon
-des yeux de sécurité
– un gros bouton boule vert ou bleu, ou, (comme moi, une boucle d’oreille à clip) ou tout autre perle ronde ou ovale dans des tons bleu-vert , pour le centre du médaillon.
-du rembourrage
-des aiguilles adaptées à la grosseur des fils, pour coudre les divers éléments.
-du tissu vert (vous verrez que j’ai recyclé une vieille combinaison de ski vert foncé (tissu et rembourrage) et un morceau de coton vert plus clair pour la robe.
-du tissu marron ou gris (pour les bottines)
-12 petits boutons, pour en coudre 6 sur chaque bottine.
– un peu de coton épais noir pour relier les boutons sur les bottines.
– un peu de molleton ou de tissu épais (pour les jambes)
– du fil vert et du fil gris, pour coudre.
– un lacet ou ruban vert pour faire une ceinture.

Ma Cornebidouille est composée à 100% de matériaux de récupération que j’ai recyclés, hormis les yeux de sécurité.
Elle mesure environ 60 cm de hauteur.
Le visage, du menton au haut du chapeau, fait 16 cm de haut.

Savoir-faire :

(que vous trouverez sur Imaginarium de Pomme avec les tags “savoir-faire + crochet”)

  – l’anneau magique (AM)
– la maille chainette, ou maille en l’air (ch)
– la maille coulée (mc)
– la maille serrée   (ms)
– la maille serrée twistée.
– la demi-bride (demi-br)
– la double-chainette
– la diminution invisible (dim)
– les augmentations (aug)
– crocheter en spirale, en continu.
– crocheter en rond en rangs fermés
– tourner son travail
– arrêter un ouvrage et rentrer le fil
– sauter des mailles
– broder au point de chainette

Au crochet:

Mains de Cornebidouille:
en coton beige, et un  crochet n°2,5

La plupart des poupées amigurumis ont seulement des tubes comme bras/mains. Mais pour Cornebidouille, je voulais faire des vraies mains avec des doigts, car je voulais qu’elle puisse croiser les doigts.
Ces mains mesurent environ  11 cm de longueur une fois terminées.

Faire 8 doigts ainsi, en crochetant en spirale continue:
Rang 1:  6ms dans un AM (=6)
Rang 2: *aug*(6X) (=12)
Rang 3 à Rang 14: (12 rangs) en ms (=12)
Terminer par une mc, et couper le fil. Inutile de laisser du fil pour coudre, puisqu’on va relier les doigts par la suite.
(en fait, au 4ème doigt d’une main, on ne coupe pas le fil, puisqu’on va enchainer en reliant les doigts.)

Les 4 doigts de 12 ms
Les 4 doigts de 12 ms

Faire 2 pouces:
Le pouce est un tout petit peu plus épais, et moins long.
Rang 1: 6ms dans un AM (=6)
Rang 2: aug(7X) (=13)
Rang 3 à Rang 9: (7 rangs) en ms (=13)
Rang 10 et Rang 11: 5 mc, 2 ms, 4 demi-br, 2 ms (=13)
Ce qui va créer la “pente” nécessaire pour que le pouce se termine en oblique, pour qu’il ne soit pas à angle droit en le cousant ensuite .
Terminer par une mc, et couper le fil, en laissant cette fois une longueur de fil suffisante pour coudre les pouces ensuite sur les paumes des mains ultérieurement.

le pouce terminé en oblique
le pouce terminé en oblique
la main avant de relier les doigts
la main avant de relier les doigts

J’ai ensuite relié les doigts
Rang 1: 6 ms sur un 1er doigt, , 6 ms sur un 2ème doigt, 6 ms sur un 3ème doigt, puis 12 ms sur le 4ème doigt, 6 ms pour revenir sur le 3ème doigt, 6 ms pour revenir sur le 2ème doigt, et terminer par 6 ms sur le 1er doigt pour revenir à la 1ère ms du rang démarrée au 1er doigt. (= 48 ms)
On a ainsi relié nos doigts, et sans trou au milieu entre les doigts.
On va continuer à crocheter en ms en spirale, en profitant bien évidemment de cacher tous les fils résiduels des doigts à l’intérieur.
Rang 2 à Rang 11: (10 rangs): en ms (=48)
Rang 12: *1 dim, 6 ms* (6X) (=42)
Rang 13: en ms (=42)
Rang 14: * 1 dim, 5 ms* (6X) (=36)
Rang 15: en ms (=36)
Rang 16: *1 dim, 4 ms* (6X) (=30)
Rang 17: en ms (=30)
Rang 18 : * 1 dim, 3 ms* (6X) (=24)
Rang 19 à Rang 21: en ms (=24)

les doigts reliés, rembourrés, et la paume réalisée, pouce non cousu
les doigts reliés, rembourrés, et la paume réalisée, pouce non cousu

On rembourre légèrement les doigts.
Puis, on va coudre le pouce, très légèrement rembourré aussi.
Et on termine en rembourrant aussi la paume de la main. 

J’ai ensuite préparé les éléments à fixer ultérieurement sur le visage, pour les coudre plus facilement en cours de fabrication.

Nez crochu de Cornebidouille:

en coton beige, et un crochet n°2,5

le nez crochu de Cornebidouille
le nez crochu de Cornebidouille

Rang 1: 6 ms dans un anneau magique (= 6)
Rang 2: en ms (=6) 
Rang 3: * 1 ms, 1 aug * – répéter  3X (= 9)
Rang 4: en ms (=9)
Rang 5: * 2 ms, 1 aug * – répéter  3X (= 12)
Rang 6:  * 1 ms, 1 aug * – répéter  6X (= 18)
Rang 7:  * 2 ms, 1 aug * – répéter  6X (= 24)
Rang 8 à Rang 10 (3 rangs): en ms (=24)
Rang 11:  * 3 ms, 1 aug * – répéter  6X (= 30)
Rang 12 à Rang 14 (3 rangs) : en ms (=30)

A partir d’ici, on va réaliser des rangs avec une moitié en mailles coulées, pour incurver et rendre le nez “crochu”. Mais pour que la courbe se fasse de façon progressive, je vais faire des mc seulement 1 rang sur 2
Rang 15: 15 ms, 15 mc (=30)
Rang 16: en ms (=30)
Rang 17: 15 ms, 15 mc (=30)
Rang 18: en ms (=30)
Rang 19: 15 ms, 15 mc (=30)
Rang 20: en ms (=30)
Rang 21: 15 ms, 15 mc (=30)
Rang 22: en ms (=30)
Rang 23: 15 ms, 15 mc (=30)
Rang 24:  * 3 ms, 1 dim * – répéter  6X (= 24)
Rang 25: 12 ms, 12 mc (= 24)
Pour incurver un peu plus vite, je vais ajouter des demi-brides ainsi:
Rang 26 et Rang 27: 2 ms, 8 demi-br, 2 ms, 12 mc (=24)
Rang 28: en ms (=24)
Terminer par une mc et laisser du fil pour coudre le nez.

Les narines de Cornebidouille:

les narines de Cornebidouille
les narines de Cornebidouille

en coton beige, et un crochet n°2,5.
En faire 2.
Ces narines crochetées en spirale, seront ensuite enroulées en les cousant de chaque côté du nez.
Rang 1: 5 ms dans un AM (=5)
Rang 2: en ms (=5)
Rang 3 : *1 aug, 2 ms* (2X) (=7)
Ce qui déplace le marqueur de rang d’1 ms vers la gauche (aucune importance, puisqu’on crochète en spirale continue)
Rang 4 à rang 6 (3 rangs) : en ms (=7)
Rang 7: *1 aug, 3 ms* (=9)
Ce qui déplace encore le marqueur de rang d’1 ms vers la gauche.
Rang 8 et Rang 9 :en ms (=9)
Rang 10: *1 aug, 2 ms* (3X)(=12)
Rang 11: en ms (=12)
Rang 12 et Rang 13: 4 mc, 8 ms (=12)
Terminer par une mc et couper le fil.
Ainsi, nous avons fait 2 rangs avec 8 ms et 4 mc plus minces, qui vont créer une ligne arrondie. En cousant ensuite, nous positionnerons le côté plus épais au-dessus.

Dent de Cornebidouille:

En coton fin blanc, crochet n°1
Rang 1: monter une double-chaînette de 2 ms
Rang 2: 2ms en revenant en arrière
terminer par une mc et couper le fil en laissant un morceau pour coudre ensuite à l’intérieur de la bouche.
Cela nous fera une petite dent qui dépassera de la vilaine bouche de la sorcière.

la dent de Cornebidouille
la dent de Cornebidouille

Yeux de Cornebidouille:

En coton fin blanc, crochet n°1
En faire 2.
Rang 1: 6 ms dans un anneau magique (= 6)
Rang 2 : *aug* , rép 6X ,sur l’ensemble du rang (=12) 
Rang 3 : * 1 ms, 1 aug * – répéter  6X (= 18)
Rang 4 et Rang 5: en ms (=18)
Terminer par une mc et couper en laissant assez de fil pour coudre ensuite les yeux sur le visage.
En décalant un peu par rapport au centre, j’ai inséré des yeux de sécurité.
Pour que Cornebidouille louche très légèrement, je les ai posés de façon un peu décentrée.
Voir la page sur la pose des yeux de sécurité, où j’explique des astuces.
Et, au moment de les coudre, les globes oculaires des yeux crochetés seront très légèrement rembourrés de ouatine.

Sourcils de Cornebidouille
en coton beige, et un  crochet n°2,5
En faire 2
(ou en beige plus foncé si vous avez un coton de même grosseur en teinte plus soutenue) 

Rang 1: 6 ms dans un anneau magique (= 6)
Rang 2 : *aug* , rép 6X ,sur l’ensemble du rang (=12) 
Rang 3 à Rang 7: en ms (=12)
Rang 8: 3 dim.
Terminer par une mc et laisser du fil pour coudre les sourcils au-dessus des yeux.

les yeux et les sourcils de Cornebidouille
les yeux et les sourcils de Cornebidouille

Oreilles de Cornebidouille

en coton beige, et un  crochet n°2,5En faire 2
Rang 1: monter 20 m de double-chainette
Rang 2: 20 ms en partant de l’autre côté du montage; (=20).
Rang 3: 2 ms, 4 demi-br, 2 ms, 1 mc, 2 ms, 6 demi-br, 3 ms.
Puis, faire 3 ms dans la ms du bout, et poursuivre de l’autre côté en symétrie, avec 3ms, 6 demi-br, 2 ms, 1 mc, 2 ms, 4 demi-br, 2 ms, 2 mc pour rejoindre l’autre côté.
Rang 4: 2 ms, 1 aug, 2 demi-br, 2 ms,3 mc, 1 ms, 2 demi-br, 2 aug de demi-br, 1 ms, 2 mc

les oreilles de Cornebidouille
les oreilles de Cornebidouille

Cou et Tête de Cornebidouille:

en coton beige, et un  crochet n°2,5

Comme la tête de Cornebidouille est destinée à être ensuite cousue sur le tissu du corps, et que, de plus la sorcière porte un chapeau, j’ai décidé de commencer la tête de la façon inverse de quasiment tous les amigurumis: commencer par le cou, et remonter jusqu’au sommet de la tête.
Ce sera ainsi plus facile de lui accrocher ses cheveux, et de lui coudre ensuite son chapeau, puisqu’elle aura le crâne ouvert en haut,
Et ainsi, j’évite aussi la couture classique de transition qui raccorde la tête au cou.
Ce n’est pas la façon habituelle de faire, mais j’ai trouvé que cette astuce allait me simplifier la vie.
Bref, j’ai commencé par un cordon de double-chaînette que j’ai arrêté lorsque sa longueur correspondait au périmètre que je voulais pour la base du cou.

Rang 1: monter 56 mailles de cordon double-chaînette, (ajustez à votre convenance le nombre de mailles selon votre “cou” en tissu…et adaptez ensuite. Ce modèle correspond à mon improvisation personnelle, la grosseur de mon coton, ma façon de crocheter, etc.)
Puis rejoindre la 1ère maille par une mc, en veillant à ne pas vriller le cordon (=56)
Rang 2: en ms (=56)
Puis, j’ai voulu diminuer le diamètre du cou, après avoir fait cette base élargie, qui me permettra de crocheter ensuite le col en repartant d’un cordon de mailles coulées crochetées sur ce cou (nous verrons cela ensuite…)
Rang 3: *5 ms, 1 dim* (8X) (=48)
Rang 4: en ms (=48)
Rang 5: *4 ms, 1 dim* (8X) (=40)
Rang 6: en ms (=40)
Rang 7: *8 ms, 1 dim* (4X) (=36)
Rang 8: en ms (=36)
Le cou est terminé, je vais à présent faire des augmentations pour réaliser la tête.
Rang 9: *5 ms, 1 aug* (6X) (=42)
Rang 10: *5 ms, 1 aug* (7X) (=49)
Rang 11: *6 ms, 1 aug* (7X) (=56)
Rang 12: *6 ms, 1 aug* (8X) (=64)
A partir d’ici, je vais commencer le menton proéminent de notre sorcière:
Rang 13: *1 aug, 5 ms* (5 x) puis *1aug*(4X), puis *5ms, 1 aug* (5X) (=78)
Pour faciliter le repérage du centre du visage devant, j’ai placé un bout de fil de couleur (vert) au centre des 4 augmentations qui vont démarrer le menton crochu (donc, après les 2 aug simultanées du rang 13)
Rang 14: *1 aug, 9 ms* (3X), 5 ms, puis, 1 aug, 6 ms, 1 aug (et le fil vert du centre du menton se retrouve au milieu des 6 ms), puis *9 ms, 1 aug* (3X) (=86)
Rang 15: en ms (=86)
Rang 16: 41 ms, puis 4 demi-br (et le centre se trouve au lieu des 4 demi-br centrales), puis 41 ms (=86)
Rang 17: 41 ms, puis 1 demi-br, 2 aug de demi-br, 1 demi-br, puis 41 ms (=88)
Rang 18: 42 ms, 4 demi-br, 42 ms (=88)
Rang 19: 42 ms, puis 1 demi-br, 2 aug de demi-br, 1 demi-br, puis 42 ms (=90)
Rang 20: 43 ms, 4 demi-br, 43 ms (=90)
Rang 21: 43 ms, puis 1 demi-br, 2 aug de demi-br, 1 demi-br, puis 43 ms (=92)
Rang 22 et Rang 23: en ms (=92)
Rang 24: 44 ms, 2 dim, 44 ms (=90)
Rang 25: 43 ms, 2 dim, 43 ms (=88)
On va commencer à créer des joues, tout en continuant à faire rentrer le menton proéminent.
Rang 26: 32 ms, 3 ms dans la m suiv, 9 ms, 2 dim, 9 ms, 3 ms dans la m suiv, 32 ms (=90)
Rang 27: 32 ms, 1 aug, 1 ms, 1 aug, 8 ms, 2 dim, 8 ms, 1 aug, 1 ms, 1 aug, 32 ms (= 92)
Rang 28: 32 ms, 1 aug, 3 ms, 1 aug, 5 ms, 4 dim, 5 ms, 1 aug, 3 ms, 1 aug, 32 ms (=92)
Rang 29: 32 ms, 1 aug, 9 ms, 4 dim, 9 ms, 1 aug, 32 ms (=90)
Rang 30: 31 ms,1 aug, 9 ms, 4 dim, 9 ms, 1 aug, 31 ms (=88)
Rang 31: en ms (=88)
Rang 32: 28 ms, 1 aug, 8 ms, 1 dim, 4 ms, 1 dim, 4 ms, 1 dim, 8 ms, 1 aug, 28 ms (=87)
Rang 33: 28 ms, 1 aug, 8 ms, 1 dim, 2 ms, 1 dim, 1 ms, 1 dim, 2 ms, 1 dim, 8 ms, 1 aug, 28 ms(=85)
A partir d’ici, je vais créer la lèvre inférieure de Cornebidouille, avec des aug au centre du visage, et des mc pour les commissures de la bouche:
Rang 34: 26 ms, 1 aug, 11 ms, 2 mc, 5 aug, 2 mc, 11 ms,1 aug, 26 ms (=92)
Rang 35: 14 ms, 1 dim, 13 ms, 1 aug, 6 ms,  2 mc, 3 ms, 10 demi-br, 3 ms, 2 mc, 6 ms, 1 aug, 13 ms, 1 dim, 14 ms (=92)

après le rang 35
après le rang 35

Je vais ensuite finaliser la lèvre inférieure en faisant 10 ch à la commissure de la bouche, accrocher par une mc après les demi-brides, puis revenir sur mes pas en arrière en demi-br pour doubler la lèvre inférieure en parallèle des demi-br du rang 35, et enfin, relier les deux parties de la lèvre inférieure en repartant en avant en ms, pour revenir à l’autre commissure de la bouche.
(pas de panique, je vais vous faire des photos…)
Rang 36: 14 ms, 1 dim, 13 ms, 1 aug, 6 ms, 2 mc, puis 16 ch, qu’on vient accrocher par une mc sur la 1ère des mc du rang 35 de l’autre côté de la bouche.

les mailles chaînettes reliées de l’autre côté de la bouche.
les mailles chaînettes reliées de l’autre côté de la bouche.

Puis, sur ces 16 ch, on revient en arrière avec 3 ms,10 demi-br, 3 ms, pour créer la “doublure “ de la lèvre inférieure, identique au rang 35.
Et on accroche de l’autre côté avec une mc sur la 2ème des mc de la commissure du rang 35.

retour interne de la lèvre inférieure
retour interne de la lèvre inférieure

Puis, on va repartir dans le sens normal, pour relier les 2 demi-lèvres par des ms en prenant bien les mailles supérieures des 2 morceaux.
On fait donc 13 ms pour relier la lèvre inférieure.

le menton proéminent et la lèvre inférieure.
le menton proéminent et la lèvre inférieure.

Puis on retrouve les 2 mc de l’autre côté.
On continue ensuite le rang 36 en symétrie de l’autre côté:
6 ms, 1 aug,13 ms, 1 dim, 14 ms (=92)
Rang 37: 12 ms, 1 dim,15 ms, 1 aug, 6 ms, 2 mc, puis 14 ms en venant piquer dans les intervalles entre les 16 demi-brides du rang 36, puis, 2 mc, 6 ms, 1 aug, 15 ms, 1 dim, 12 ms (=90)
Rang 38: 6 ms, 1 dim, 19 ms, 1 aug, 8 ms, 1 dim (au dessus des 2 mc) , puis *5 ms, 2 dim, 5 ms* en piquant seulement dans le brin avant (pour créer une petite cassure marquant la lèvre inférieure) 1 dim (au-dessus des 2 mc) 8 ms, 1 aug, 19 ms, 1 dim, 6 ms (=86)
Rang 39: 35 ms, 1 dim, 5 ms, 1 dim, 5 ms, 1 dim, 35 ms (=83)

après le rang 39
après le rang 39

On va créer une petite lèvre supérieure, moins volumineuse que la lèvre inférieure
Rang 40:  31 ms, 1 dim, 6 ms, 2 demi-br,puis 1 aug de demi-br, 2 demi-br,  6 ms,1 dim, 31 ms (=82)
Rang 41: 33 ms, 1 dim, 3 ms en piquant dans le brin arrière seulement (pour faire apparaître une ligne fine des brins avant durant 3 ms) puis 6 ms piquées dans le brin envers des ms du rang 40 , pour marquer la lèvre supérieure, puis à nouveau 3 ms en brin arrière seulement, 1 dim, 33 ms (=80)
(ne pas confondre le brin arrière et le brin envers)
Rang 42: 26 ms, 1 dim, 11 ms, 1 dim, 11 ms, 1 dim, 26 ms (= 77)
Rang 43: 25 ms, 1 dim, 23 ms, 1 dim, 25 ms (=75)
Rang 44 à Rang 48 (5 rangs) : en ms (=75)
Rang 49: 23 ms,1 dim, 11 ms, 1 dim, 11 ms, 1 dim, 24 ms (=72)
Rang 50 à Rang 54: (5 rangs) : en ms (=72)
Rang 55: *7 ms, 1 dim* (8X) (=64)
Rang 56: en ms (=64)
A ce stade d’avancement, ayant assez de hauteur de visage pour pouvoir coudre le nez crochu de Cornebidouille, légèrement rembourré de ouatine, j’ai trouvé plus simple de le faire ici, avant d’avoir commencé à refermer le crâne.
En cousant, j’ai légèrement ovalisé la base du  nez dans le sens de la largeur.
Puis, j’ai cousu les narines à la base du nez, en formant un arrondi.
J’ai aussi ajouté la dent entre les lèvres, et j’ai brodé des rides descendant le long des joues, et ajouté des poils au menton.
Car il est plus simple de faire tout cela avant de finir la tête, afin de cacher tous les nœuds à l’intérieur.

le nez de Cornebidouille cousu
le nez de Cornebidouille cousu

Rang 57:  *6 ms, 1 dim* (8X) (=56)
Rang 58: en ms (=56)
Rang 59: *5 ms, 1 dim* (8X) (=48)
Rang 60: en ms (=48)
Rang 61: *4 ms, 1 dim* (8X) (=42)
A ce stade, j’ai cousu les yeux et les sourcils.
Et j’ai brodé les rides au dessus du nez.
Puis, j’ai cousu les oreilles.
A ce stade, le visage est encore à plat.

Visage de Cornebidouille avec les oreilles et les yeux
Visage de Cornebidouille avec les oreilles et les yeux
profil de Cornebidouille
profil de Cornebidouille

Ensuite, je me suis dit qu’avant de terminer la tête, il serait plus simple de lui fixer ses cheveux tant que le crâne est encore ouvert en haut, pour cacher tous les nœuds à l’intérieur.
J’ai pris de la laine structurée blanche. Issue d’un détricotage.
(toujours faire “avec ce qu’on a déjà”…Je travaille avec de la récupération)

Laine blanche utilisée pour les cheveux de Cornebidouille
Laine blanche utilisée pour les cheveux de Cornebidouille

Et, cheveu par cheveu, en partant du bas vers le haut, et avec un crochet très fin (n°1) j’ai fixé des rangées de cheveux en insérant mes brins pliés de laine blanche.
J’ai commencé à les fixer en les insérant avec des mc englobant le cheveu plié.
Puis, j’ai préféré coudre chaque brin à l’aiguille, car le fil structuré était un peu difficile à passer entre les mailles de coton fin.
Ce fut très long à faire, car Cornebidouille a une grosse masse de chevelure. Et j’ai voulu reproduire au mieux le dessin du livre, donc les cheveux sont denses.

Fixation des cheveux
Fixation des cheveux
les cheveux de Cornebidouille cousus avant de fermer le crâne
les cheveux de Cornebidouille cousus avant de fermer le crâne

Comme je vais ensuite coudre le chapeau de Cornebidouille, un peu en biais sur son crâne, je n’ai pas refermé complètement la tête en haut.
Pour accentuer les joues tombantes de Cornebidouille, j’ai fait une petite pince en cousant sur quelques points à l’arrière pour lui remonter l’arrière de la nuque à la racine des cheveux.

petite pince à la racine des cheveux dans la nuque, pour accentuer les joues tombantes sur l'avant
petite pince à la racine des cheveux dans la nuque, pour accentuer les joues tombantes sur l’avant

Puis, je suis passée à la confection du chapeau.

Chapeau de Cornebidouille:

En orange, crochet n°3,5
J’ai pris deux laines: une orange vif pour crocheter le chapeau, et une plus fine orange foncé, qui me servira à broder ensuite des fleurs/étoiles sur le chapeau.
Pour plus de densité, je suis partie avec une base de 8 ms et non de 6 comme un cercle classique d’amigurumi.
Rang 1: 8 ms dans un anneau magique (=8)
Rang 2: *aug* (8X) (=16)
Rang 3:  * 1 ms, 1 aug * – répéter  8X (= 24)
Rang 4: * 2 ms, 1 aug *  – répéter 8X (= 32)
Rang 5: * 3 ms, 1 aug * –  répéter 8X (= 40)
Rang 6: 1 mc pour refermer la spirale comme si on avait travaillé en rangs fermés, puis en ms en prenant le brin arrière et le brin envers, pour former un angle plus solide (=40)
Rang 7 à Rang 9 (3 rangs): en ms (=40)
Rang 10: *7 ms, 1 aug*(5X) (=45)
Rang 11: en ms (=45)
Rang 12: *8 ms, 1 aug*(5X) (=50)
Rang 13: en ms (=50)
Rang 14: *2ms, 1 aug* (17X) (=67)
Ce qui nous oblige à décaler le marqueur de rang d’1 m sur la gauche…ce qui n’a aucune importance puisqu’on travaille en spirale.
Rang 15: en ms (=67)
Rang 16: *5 ms, 1 aug* (11X) (=77)
Ce qui ramène le marqueur de rang d’1 m sur la droite, à l’inverse du rang précédent.
Rang 17: *10 ms, 1 aug* (7X) (=83)
Pour terminer le chapeau, j’ai fait ensuite un rang au point de mailles serrées twistées. Ce sont des mailles serrées, avec simplement un demi-tour en plus pour tordre les boucles avant le dernier jeté.
(Voyez la page expliquant ce point dans le lien).
Rang 18:  en maille serrée twistée pour faire une jolie bordure.
Puis, avec la laine orange foncé plus fine, j’ai brodé des étoiles, avec simplement 3 points lancés droits croisés, en les dispersant sur tout le chapeau de façon aléatoire.
(Voir la page sur le point lancé.)

le chapeau de Cornebidouille
le chapeau de Cornebidouille

Puis, avec le coton beige du visage, et en ne prenant que les brins sur l’envers du chapeau, j’ai cousu le chapeau sur la tête de Cornebidouille, à la racine des cheveux que j’avais arrêté sur l’arrière, et en inclinant un peu le chapeau.

Cornebidouille a son chapeau sur la tête
Cornebidouille a son chapeau sur la tête

La collerette de Cornebidouille:

Cornebidouille a un col blanc sur sa robe, qui fait comme des pétales de marguerite tout autour de son cou.
Pour les réaliser, j’ai pris un coton blanc assez épais, correspondant à  un crochet n°3.
Rang 1: j’ai fait des mailles coulées autour du cou, à environ 4 rangs de la base (entre le 4ème et le 5ème rang, plus exactement).
Avec la grosseur de mon coton, celà m’a fait 40 mc (=40)

les mailles coulées autour du cou
les mailles coulées autour du cou

Rang 2: sur 2 mc, monter 10 double-chaînettes de fondation, puis faire 1 ch de chaîne tournante, et revenir avec 10 ms de l’autre côté en retour. Terminer par une mc qui accroche le “pétale” à la mc suivante du 1er rang.
Puis, faire une ms sur la mc suivante. 

les pétales de marguerite de la collerette de Cornebidouille
les pétales de marguerite de la collerette de Cornebidouille

Chaque “pétale de col” prend donc 4 mc crochetées au 1er rang
Répéter 9X, pour avoir 10 pétales au total.

la collerette de Cornebidouille
la collerette de Cornebidouille

le sac de Cornebidouille:

J’ai eu peur de ne pas avoir assez de laine orange (car je travaille toujours avec des restes, du recyclage, des fonds de pelotes). Donc j’ai choisi de doubler la laine orange du chapeau avec la laine orange plus foncée et plus fine utilisée pour broder les fleurs, pour “épaissir” mon fil, qui est donc devenu chiné orange. Et, en augmentant ainsi la grosseur du fil, j’ai pris un crochet n°5 pour le corps du sac, pour qu’il soit plus gros et plus rigide.
Avec un crochet n°5, mon sac fait 8 cm de hauteur et 7 cm en largeur.
Selon le fil que vous emploierez, vous devrez adapter les dimensions.
La structure du sac est simple: un cercle, qui plié en 2 donnera le fond arrondi du sac. Puis on arrête les augmentations sur quelques rangs pour donner pour créer la profondeur du sac. Puis un rabat en ne crochetant que sur une moitié.
Rang 1: 8 ms dans un anneau magique (=8)
Rang 2: *aug* (8X) (=16)
Rang 3:  * 1 ms, 1 aug * – répéter  8X (= 24)
Rang 4 à Rang 6 : en ms (= 24)
Rang 7: *1 aug , 2 ms, 1 dim, 3 ms, 1 dim, 2 ms * –  répéter 2X (= 22)
Rang 8 à Rang 10 : en ms (=22)
On va à présent continuer sur une partie seulement, pour faire le rabat du sac, et j’ai choisi de ne continuer qu’avec la laine orange plus foncée, doublée, et un crochet plus fin:, n°2,5.
Et on va crocheter en aller-retour.
Rang 11: 18 ms (=2 ms dans chacune des 9 ms avec la laine doublée plus épaisse) (=18). Tourner.
Rang 13: Sauter la 1ère m, puis 17 ms .Tourner.
Rang 14: Sauter la 1ère m, puis 16 ms .Tourner.
Rang 15: Sauter la 1ère m, puis 15 ms .Tourner.
Rang 16; Sauter la 1ère m, puis 12 ms, 1 dim.Tourner.
Rang 17: Sauter la 1ère m, puis 9 ms, 1 dim.Tourner.
Rang 18: Sauter la 1ère m, puis 6 ms, 1 dim.
Arrêter par une mc et faire des ms le long de l’un des bords du rabat pour rejoindre le côté du sac, au départ d’une future lanière que vous ferez ensuite avec des ms de fondation, ou un cordon de double-chainette, jusqu’à la longueur que vous estimerez suffisante.
Accrocher avec 2 ms de l’autre côté du sac, et refaire des ms le long opposé du rabat, pour venir rejoindre la bordure du rabat déjà bordée. Puis, j’ai fait un petit arceau avec quelques mailles chaînettes, avec un peu du fil orange clair le plus épais, avant de couper et rentrer soigneusement le fil à l’intérieur.

le sac vu de dos
le sac vu de dos

Puis, j’ai cousu un bouton sur l’avant du sac pour fermer le rabat.


Mon sac à main est un peu petit par rapport à ce que je voulais obtenir comme taille, mais je n’avais plus assez de laine orange pour lui faire un plus grand sac.
Cornebidouille devra donc se contenter de ce petit format de sac. (Mais il est assorti à son chapeau!)
Si vous n’avez pas de souci de fil disponible, je vous conseille de faire un cercle de départ un peu plus grand que moi, une profondeur plus grande aussi de quelques rangs, pour augmenter les dimensions à votre convenance.
Il faut toujours adapter un modèle aux matériaux dont on dispose!

 Le bijou-médaillon de Cornebidouille:

Cornebidouille a un bijou sur le devant de la robe, une sorte de médaillon rond, bleu-vert au centre, et jaune sur le pourtour.
Pour le faire, j’ai pris une boucle d’oreille à clip solitaire, de récupération, et un peu de coton jaune.

la boucle d'oreille qui sera transformée en médaillon de Cornebidouille
la boucle d’oreille qui sera transformée en médaillon de Cornebidouille

J’ai crocheté un cercle jaune en ms, en ménageant une petite ouverture en sautant des mailles , enjambées par des mailles chainette, pour passer la pince du clip.
Jusqu’à atteindre le diamètre de ma boucle d’oreille.
Voir la page “sauter des mailles”.

sauter des mailles pour passer le clip de la boucle d'oreilles
sauter des mailles pour passer le clip de la boucle d’oreilles

Puis, j’ai agrandi mon cercle en travaillant en demi-brides, et en rangs fermés, sur un seul rang, en répartissant des augmentations régulièrement.
Et, pour le dernier rang, j’ai fait des mailles serrées twistées, identiques à la finition du chapeau. Pour faire la même petite bordure décorative que le chapeau. Pour terminer, j’ai utilisé le fil coupé rentré sur l’arrière pour enrober la partie ouverte du clip de la boucle d’oreilles, pour qu’elle ne puisse plus s’ouvrir. 

avec une aiguille, à la fin, coudre le restant de fil pour empêcher le clip de pouvoir s'ouvrir
avec une aiguille, à la fin, coudre le restant de fil pour empêcher le clip de pouvoir s’ouvrir

La boucle d’oreille célibataire est devenue ainsi un bijou de sorcière.

le médaillon de Cornebidouille terminé
le médaillon de Cornebidouille terminé

Bon, à ce stade, nous avons donc fait la tête complète avec son chapeau,  le sac à main assorti au chapeau, les mains, et le bijou de Cornebidouille.
La partie au crochet est terminée.

Passons à la couture.

LA COUTURE:

Les bottines:

Sur un morceau de tissu gris un peu satiné, j’ai improvisé une forme de bottine.

patron de la bottine
patron de la bottine

J’ai créé un petit revers avec un ourlet en haut.

Après avoir piqué à la machine, et retourné les futures bottines, j’ai créé un pli en repliant un peu vers l’intérieur le bout de la bottine, pour créer un bout “carré” plus conforme au dessin. Pli que j’ai cousu à la main.

un pli pour créer le bout carré de la bottine
un pli pour créer le bout carré de la bottine

Puis, j’ai cousu 6 petits boutons sur chacune des bottines. Et j’ai brodé une ligne avec un peu de coton gris foncé (mélangé avec un fil métallisé vert) entre les boutons, pour simuler des lacets.
J’ai rembourré les bottines de ouatine.
Pour les jambes, j’ai cousu deux tubes dans un peu de tissu molletonné gris issu d’un vieux jogging, que j’ai inséré ensuite dans les bottines et que j’ai cousu au niveau du haut des bottines.
Puis, j’ai rembourré aussi légèrement les jambes.
Les bottines sont terminées:

les bottines de Cornebidouille
les bottines de Cornebidouille

Le corps de Cornebidouille:

Je voulais que Cornebidouille puisse se tenir assise sans support.
Donc, il fallait concevoir un bas de corps plus lourd, lesté. Avec des noyaux de cerises lavés et séchés, que je conserve à cet usage.

les noyaux de cerises lavés et séchés
les noyaux de cerises lavés et séchés

Et le haut du corps, séparé du bas, sera rembourré de ouatine plus légère que la base.

J’ai eu l’idée de recycler une vieille combinaison de ski, (soigneusement relavée bien évidemment). Verte, donc de la couleur de la robe de Cornebidouille, puisque ce bas allait me servir à lui faire des cuisses, visibles sous la future robe.
Et également intéressante parce que le tissu en est déjà molletonné.
Cette épaisseur molletonnée aidera à donner du gonflant, et rendra le rembourrage plus discret. 

la combinaison de ski recyclée pour le corps de Cornebidouille
la combinaison de ski recyclée pour le corps de Cornebidouille

J’ai découpé et cousu une forme assez évasée avec 2 jambes, destinée à faire les fesses lestées de noyaux de cerises .
J’ai froncé le bas des deux jambes, que j’ai repliées, puis cousues à la main autour des jambes en molleton gris. 

froncer avec un fil solide avec des points droits
froncer avec un fil solide avec des points droits
les bas des jambes froncés et cousus
les bas des jambes froncés et cousus

Et j’ai garni les “fesses et cuisses” de Cornebidouille de noyaux de cerises,  par l’ouverture que j’avais faite en haut, en forme de tube. 

garnir le bas du corps avec des noyaux de cerises par le tube laissé ouvert
garnir le bas du corps avec des noyaux de cerises par le tube laissé ouvert

J’ai fait ce départ vertical de tube, pour y insérer ensuite une “colonne vertébrale” qui viendra soutenir la tête lourde de Cornebidouille. 

la partie basse lestée du corps de Cornebidouille
la partie basse lestée du corps de Cornebidouille

Puis, avec une partie de jambe simplement enroulée, j’ai confectionné un boudin en tube assez rigide, simplement en le resserrant avec un lien.
Pour relier ensuite le bas du corps avec la tête, en insérant ce tube un peu rigidifié à la fois en bas dans la partie lestée, et en haut dans le cou.
Pour que la tête lourde de Cornebidouille soit bien maintenue.
J’ai donc cousu cette colonne vertébrale en l’insérant dans le tube ouvert du bas du corps.
Et pour que ce tube ne soit plus dans le prolongement des jambes (ce qui aurait donné une sorcière “allongée”) j’ai fait un pli sur le devant, pour redresser la colonne à la verticale par rapport au bassin lesté.
J’ai alors fait un essai, en positionnant la tête crochetée de Cornebidouille, sans la fixer, sur mon tube, pour voir si ma colonne vertébrale et mon bas de corps lesté permettrait de soutenir la tête dans le prolongement vertical.
Et la rigidité de ma colonne en tube permettait effectivement de tenir la tête droite et d’asseoir ma future sorcière. Essai réussi!

essai de rigidité du tube-colonne vertébral et du bas de corps lesté
essai de rigidité du tube-colonne vertébral et du bas de corps lesté

Voilà, la future Cornebidouille se tiendra bien assise sur son fessier bien stable.
Je peux retirer la tête et continuer mon travail.
J’ai alors pris une partie droite dans une jambe de la combinaison de ski, et je l’ai cousue (à la main) en bas, sur la partie basse lestée, avec un petit pli retourné.
Pour faire la partie supérieure du corps, qui sera rembourrée plus légèrement que le bas.

la partie supérieure du corps
la partie supérieure du corps

Les bras de Cornebidouille:

Pour faire les bras, j’ai pris les manches de la combinaison, dont j’ai découpé les poignets intérieurs pour les amincir, ne gardant que l’extérieur vert. Et je les ai simplement froncés en haut, et resserrés en bas.
Inutile de les rembourrer plus que le molleton qui les compose déjà.

les bras de Cornebidouille
les bras de Cornebidouille, l’un est froncé en haut, et l’autre pas encore.

J’ai cousu les mains crochetées légèrement rembourrées au bout des bras, en enfonçant les poignets des manches de la combinaison dans la paume des mains, avec des petits points à la main, en fronçant pour ajuster le diamètre.

les mains au crochet cousues au bout des bras, en fronçant au niveau des poignets
les mains au crochet cousues au bout des bras, en fronçant au niveau des poignets

Puis, j’ai réfléchi à la façon de les fixer au corps. Les coudre de façon classique comme des amigurumis crochetés en les fixant sur le corps me semblait trop  rigide. Cornebidouille ayant de très gros seins, ses bras seront assez écartés du corps. Alors j’ai voulu les articuler en cousant un bout de lacet. Pour que les bras ne soient pas figés dans une position, mais restent mobiles, puissent se lever, s’écarter, etc.

le haut des bras froncé, et un lacet central pour articuler le bras au corps
le haut des bras froncé, et un lacet central pour articuler le bras au corps

Les seins de Cornebidouille:

2 cercles découpés dans le molleton vert de la combinaison de ski, puis froncés autour. Et rembourrés ensuite.

les seins de Cornebidouille
les seins de Cornebidouille

On finit le montage du corps:
Puis, j’ai cousu les seins sur le haut du corps.
Puis j’ai rembourré le haut du corps de façon assez légère, et je l’ai froncé aussi puis cousu à la base du cou (=le haut du tube-colonne vertébrale)
Et j’ai cousu les lacets à la base du cou également, pour accrocher les bras.

fixation des bras avec des lacets dans le haut du cou, et seins cousus en place
fixation des bras avec des lacets dans le haut du cou, et seins cousus en place

Puis, j’ai cousu aussi la tête en place, en enfilant le haut rigide du cou un peu dans la tête et en ajustant le rembourrage.
Si vous constatez que la tête penche en arrière ou en avant, il est possible d’insérer une tige plus rigide (le corps d’un vieux stylo ou d’un feutre fera l’affaire) à la fois dans le corps et dans la tête, pour servir de tuteur entre le cou et la tête, pour la maintenir plus droite.
(Pour vous donner des idées de tout ce qui peut être utilisé pour rigidifier le cou, voyez ma page technique Faire tenir la tête d’un amigurumi)

la tête est cousue en place
la tête est cousue en place

Avec mon système de lacet pour une meilleure mobilité des bras, il manquait un peu d’épaisseur au niveau des épaules .
Pour celà, j’ai repris un long rectangle dans la combinaison de ski molletonnée, que j’ai roulé pour former à nouveau un boudin souple, sans le serrer pour garder du gonflant.
Je l’ai positionné tout d’abord comme une écharpe passant derrière la tête et sur le haut des bras, puis passant sous les bras par l’avant, pour former des épaules en repartant vers l’arrière.
Puis, de l’arrière, j’ai repassé les extrémités à nouveau  sur le haut des bras en revenant sur l’avant.
Ou, pour le dire autrement , j’ai fait un tour du haut des bras avec les extrémités d’un boudin de tissu molletonné, en partant de la position derrière la tête.

confection des épaules avec un boudin entourant le haut des bras
confection des épaules avec un boudin entourant le haut des bras

Puis j’ai cousu les extrémités de ce boudin d’épaules sur le devant.
Ainsi, comme je le voulais, la sorcière Cornebidouille a des bras bien mobiles, elle peut les lever en l’air, ou les tenir normalement sur l’avant. Super, j’ai réussi à la rendre bien mobile!
L’articulation avec le lacet passe sous les épaules.

avec le lacet d'accrochage des bras passant sous les épaules, les bras sont très mobiles
avec le lacet d’accrochage des bras passant sous les épaules, les bras sont très mobiles

A ce stade, le corps de Cornebidouille est terminé.
Mais il me faut à présent l’habiller.

Car cette structure, faite dans une combinaison de ski, n’est guère présentable en l’état.
Il nous reste à lui confectionner une robe, d’un vert plus clair que celui du corps.
J’ai trouvé, dans mon stock de récupération de tissus, un morceau de la couleur qu’il me fallait, dans une flanelle de coton un peu duveteuse. Parfait!
J’ai plié le tissu en deux, endroit contre endroit, en respectant le sens du droit fil.
Et j’ai utilisé la lisière pour le bas, ce qui m’évitera un ourlet à faire dans le bas de la future robe.
Et j’ai posé Cornebidouille dessus pour estimer s’il serait suffisant en largeur.

le tissu vert plus clair qui deviendra la future robe de Cornebidouille
le tissu vert plus clair qui deviendra la future robe de Cornebidouille

J’ai coupé, tissu toujours plié en 2, avec la position “bras un peu levés”, en ayant dessiné un contour grossièrement en me servant de Cornebidouille pour les mesures.
Après avoir coupé, j’ai vu que  l’échancrure du cou était très certainement un peu  trop large et peut-être pas assez profonde.
Mais la robe sera ajustée ensuite directement sur le corps.

Coupe de la robe sans patron. L'échancrure part un peu trop sur les épaules.
Coupe de la robe sans patron. L’échancrure part un peu trop sur les épaules.

J’ai coupé un 2ème morceau identique, et je les ai assemblés endroit contre endroit.
Puis j’ai enfilé la robe sur le corps de Cornebidouille.
Et j’ai fait un petit repli au bas des manches, pour coudre ensuite la robe un peu froncée au niveau des poignets.

les manches sont cousues après un petit repli intérieur au ras des poignets des mains au crochet
les manches sont cousues après un petit repli intérieur au ras des poignets des mains au crochet

Puis, j’ai ajusté les épaules, et j’ai cousu le haut des manches et l’échancrure au ras du cou.

J’ai cousu le bijou-médaillon sur le décolleté.

J’ai froncé le bas de la robe légèrement, en accentuant le fronçage vers les côtés, pour qu’ils se replient un peu sous le corps.
Voir la page froncer un tissu

Et, pour finir, j’ai noué un lacet vert, que j’ai découpé dans une fine bande d’un autre  tissu vert qui ne s’effiloche pas et un peu extensible pour pouvoir se roulotter sur lui-même.
(Un lacet, un ruban, feront aussi très bien l’affaire. Faire avec ce que l’on a!)
J’ai noué ce lacet en ceinture haute, sous les seins, pour les souligner un peu, et j’ai même cousu cette ceinture improvisée devant et derrière par quelques points,  pour empêcher de déshabiller Cornebidouille.
En effet, il y aurait un risque de déchirer la robe dans les mains d’un enfant au déshabillage, et la robe étant cousue aux poignets et au col, elle ne peut se retirer complètement, de toutes façons, donc pas d’intérêt à aller forcer pour accéder aux épaules en passant complètement par dessous.
Ainsi, on peut soulever la robe de Cornebidouille jusqu’au niveau de la ceinture, mais la ceinture cousue bloque l’accès au montage des épaules et des bras articulés.
Mais la partie des cuisses, non bloquées par le bas de la robe, permet de positionner les jambes de cornebidouille comme on le veut, l’assoir à plat, sur une étagère jambes pendantes,etc.

Et elle est très stable assise toute seule.

une petite ceinture sous les seins pour marquer les formes de Cornebidouille
une petite ceinture sous les seins pour marquer les formes de Cornebidouille

Pour terminer et solidifier les fronces du bas de la robe, j’ai choisi de faire un rang  brodé au point de chaînette à l’aiguille, pour une jolie finition.

la finition brodée au point de chainette des fronces du bas de la robe.
la finition brodée au point de chainette des fronces du bas de la robe.

La structure en 2 parties de Cornebidouille permettra au petit garçon auquel cette sorcière est destinée de pouvoir jouer avec, de l’asseoir facilement, de lui mettre les bras dans tous les sens.
Cornebidouille peut être lavée. Mais mettra longtemps à sécher en raison de son embonpoint. 

la sorcière Cornebidouille
la sorcière Cornebidouille

Auto-critique:
Pour un prototype complètement improvisé, sans aucun patron, ni aucun modèle s’en approchant pour m’inspirer, je trouve que je ne me suis pas trop mal sortie de ce challenge. Mais, si je devais refaire un jour une autre Cornebidouille, je ferai des modifications:
Un nez légèrement moins pointu au bout.
Des sourcils dans un coton beige un peu plus foncé que le visage, pour faire ressortir ce détail.
Des mains un peu plus petites. Ou plus exactement, aux doigts un peu moins potelés.(rétrécir le diamètre d’une ou 2 ms et moins rembourrer les doigts)
Un sac à mains un peu plus grand (mais à ce moment-là, je n’avais pas assez de laine orange pour en faire un plus grand)
Une robe mieux coupée au départ avec une encolure plus profonde et moins large.
Car ma coupe improvisée que je vous ai photographiée m’a demandé de l’ajuster ensuite, après essayage sur le corps de la poupée.
Et surtout, une robe  plus longue, pour mieux lui couvrir les pieds, que l’on voit moins ses jambes.

C’est donc ma 1ère Cornebidouille.
Qui peut être bien améliorée en corrigeant les défauts que j’ai relevés sur mon prototype.
Un prototype imparfait, artisanal, mais je suis tout de même satisfaite de mon résultat.
Peut-être ferai-je une version 2 avec mes améliorations ultérieurement?.
Et qui sera forcément différente puisque je n’aurai pas les mêmes matériaux. 

Ou peut-être la ferez-vous aussi en essayant de corriger les défauts de ce prototype?
Dans ce cas, je serai très heureuse si vous m’envoyez vos photos ou un lien de votre choix, pour partager votre Cornebidouille artisanale personnelle.

les mains croisées de Cornebidouille
les mains croisées de Cornebidouille
Cornebidouille assise sur mes coussins roses
Cornebidouille assise sur mes coussins roses
Cornebidouille est adoptée
Cornebidouille est adoptée

. . . Et “elle ne sent pas mauvais comme la vraie sorcière du livre” a dit le petit garçon.

Pour être informé(e) de mes nouveaux tutos (qui seront toujours gratuits) publiés sur ce site web, vous pouvez me suivre sur Instagram @imaginariumdepomme.

Envoyez-moi un message via Instagram si vous avez des questions, des commentaires sur ce modèle ou si vous souhaitez partager une photo de votre création réalisée d’après ce tuto, et que je pourrai ajouter sur cette page du site web à titre d’exemple de réalisation, pour en inspirer d’autres.  

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

La maille serrée twistée

Suivant

Les points de broderie ou de couture à la main