• Broderie
  • Couture
  • Points
  • Savoir-Faire

Le point arrière, point de piqûre

Le point arrière
Le point arrière

Le point arrière est un point de base, en couture ou en broderie.
Très facile à faire. Et très solide.
La seule difficulté réside dans la régularité de la longueur des points.

C’est un point en ligne, qui sert donc à faire, soit des coutures, soit broder des lignes droites ou des courbes.

Il peut se faire :
-soit en laissant des petits espaces entre les points, ce qui formera comme une ligne en pointillés.
-soit (le plus souvent) sans laisser d’espace entre les points, en repiquant dans le trou du point précédent.
Si on ne laisse pas d’espace entre les points, on peut aussi l’appeler point piqué ou point de piqûre.
Car il imite alors visuellement, vu sur l’endroit, le résultat d’une piqûre faite à la machine à coudre.
(Bien que, techniquement, le point que fait la machine à coudre, avec deux fils qui se croisent, n’est pas un point arrière)

Point arrière ou point de piqûre, pourquoi deux noms?

J’ai vu le même point appelé point arrière ou point de piqûre selon les sites.
Après recherche, il semblerait qu’on peut dire “point arrière”, même si on laisse,( ou pas), un tout petit espace entre les points.
Mais lorsqu’on parle de point de piqûre, cela signifie qu’il n’y a pas d’espace du tout entre les points, et qu’on veille à repiquer exactement dans le trou du point que l’on vient de faire.
Bref, j’ai crû démêler qu’un point de piqûre, c’est un point arrière, bien serré, sans espaces.
Et qu’un point arrière, çà peut être soit un point de piqûre, soit un point arrière très légèrement espacé entre les points.

Comment faire le point arrière:

Comme son nom l’indique, le point arrière se fait en marche arrière, à reculons.
On plante l’aiguille à l’arrière du lieu d’où elle sort.

Pour un point arrière, on plante l'aiguille à l'arrière du lieu d'où elle sort
Pour un point arrière, on plante l’aiguille à l’arrière du lieu d’où elle sort

Puis on la ressort vers l’avant du point que l’on vient de terminer.

Il n’y a que pour le 1er point que l’on peut faire un point en avant:

le point arrière en dessin
le point arrière en dessin

Avec ou sans petits espaces entre les points.
En ligne droite, ou en courbe.

point arrière, avec des points plus ou moins espacés, plus ou moins longs, en ligne ou en courbe
point arrière, avec des points plus ou moins espacés, plus ou moins longs, en ligne ou en courbe

Le point arrière est un point qui se prête à dessiner toutes les formes.
Et on peut souligner la ligne ainsi dessinée en modifiant légèrement la façon de faire, ou en rebrodant ce point arrière:

Si on pique en chevauchant un peu les points, on fait un point arrière fendu, qui se fait de façon différente, mais pour un même résultat sur l’endroit qu’un point de tige fendu.
(Je vous explique tout cela sur les pages en lien)

le point arrière fendu
le point arrière fendu

Et si on rebrode avec un deuxième passage de fil surjeté, on fait alors un point arrière fouetté, ou surjeté.
(Tout comme je vous ai aussi parlé du point avant fouetté, ou point de mirliton, et aussi du point de tige fouetté.)

point arrière en courbe, qui peut être rebrodé en point arrière fouetté
point arrière en courbe, qui peut être rebrodé en point arrière fouetté

On peut aussi passer un nouveau fil, non plus au point de surjet,(= point arrière fouetté ou surjeté) mais en entrelaçant un nouveau fil, ou deux, en symétrie.
On fait alors un point arrière entrelacé, qui est encore une autre variante de point arrière rebrodé.

Et si vous voulez voir tous les points pour lesquels j’ai fait une page sur ce site Imaginarium de Pomme, la liste complète est ici.

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

Le point de tige fendu et le point arrière fendu

Suivant

Poupée de chiffons