• Amigurumi
  • Crochet
  • Savoir-Faire

Le cercle de mailles serrées en spirale continue:

= le démarrage d’un amigurumi

cercle de mailles serrées en spirale
cercle de mailles serrées en spirale

Pour la quasi totalité des amigurumis, ou, du moins, dans la grande majorité des cas, on démarre nos formes (tête, corps, membres) par un cercle de mailles serrées, en spirale continue, avec des augmentations à chaque rang.

Vous avez déjà vu au préalable comment démarrer un crochet en rond, avec les 3 méthodes principales:
L’anneau de fondation
L’anneau magique, ou l’anneau magique double
La méthode alternative avec deux mailles chaînettes.(expliquée dans la page “démarrer un crochet en rond”)

Vous avez aussi appris à faire une maille serrée.
Vous avez aussi appris au préalable ce qu’est une augmentation simple de mailles serrée, ou une augmentation invisible de mailles serrées.

Pourquoi démarrer de préférence avec un anneau magique?
Pour les amigurumis, on veut obtenir un départ en cercle bien serré au centre, puisque les amigurumis seront rembourrés, donc on ne prendra pas la méthode de l’anneau de fondation, même s’il est toujours possible de resserrer ensuite le cercle de mailles chaînettes en utilisant le fil de queue passé dans une aiguille, et que l’on peut coudre au centre pour boucher le trou résiduel.
Donc, pour démarrer un amigurumi, on utilisera de préférence l’anneau magique, ou, à défaut, la méthode alternative avec deux chainettes, puisqu’on ne fera en général que 6 ms au 1er rang.

Et pourquoi choisir de faire un cercle de mailles serrées en spirale, et pas en rangs fermés?

Si vous revenez aux bases, je vous explique sur la page Crocheter en rond en rangs fermés ou en spirale continue?, que crocheter en continu vous évitera d’avoir une démarcation qui part en oblique sur vos cercles.
Qui correspond à l’endroit où on ferme nos rangs pour passer au rang suivant, lorsqu’on travaille en rangs fermés.
Dans les amigurumis, on réserve de travailler en rangs fermés seulement si on fait des rayures rapprochées, pour un résultat plus net.
Donc, classiquement , les amigurumis sont crochetés en spirale continue de mailles serrées.
Vous avez compris également au préalable sur la page crocheter en spirale continue , le principe de travailler en continu, sans fermer les rangs.

sens de la progression d'un travail en spirale continue
sens de la progression d’un travail en spirale continue

Pour repérer le début des rangs, on devra donc placer un marqueur de rang, de notre choix .
Voir la page “marquer ses tours avec un fil”.

Donc, en fait, avec ces bases techniques, vous savez déjà démarrer un amigurumi!
Il ne vous reste plus qu’à savoir comment progresser dans les augmentations pour que votre cercle soit bien plat.
Ce qui dépend du nombre de ms dans l’anneau magique de départ.

Voyons déjà en pratique  le démarrage “classique” d’un amigurumi:

Progression du cercle de mailles serrées en spirale, avec 6 ms au 1er rang(= le plus courant) :

On commence par faire un cercle magique à l’intérieur duquel on crochète 6 mailles serrées. 

Ces 6 mailles serrées constituent le premier rang de l’ouvrage.

récapitulatif de l'anneau magique
récapitulatif de l’anneau magique

Rang 1 : 6 ms dans un anneau magique (=6)
Puis, on va continuer la spirale, sans fermer le rang par une maille coulée.

début d'un rang de mailles serrées en spirale
début d’un rang de mailles serrées en spirale

Rang 2 : 2 ms dans chaque maille (12 ms) 

   Le travail d’ augmentation va commencer : 

(rappel: Augmenter c’est crocheter 2 mailles serrées dans la même maille pour avoir un nombre de mailles plus important à la fin du rang.)

   Au 2ème rang, on va crocheter 2 mailles serrées dans chacune des 6 mailles du rang 1. Ce qui va doubler notre nombre de mailles, donc à la fin du rang 2, on aura 12 ms.

Et ici, je vous parle de la règle générale, qui est d’augmenter à chaque rang d’un nombre de mailles serrées égal au nombre de ms du départ.
(et cette règle est la même si on fait un cercle en rangs fermés)
Donc, pour le cercle le plus courant, avec un départ de 6 ms, on va devoir augmenter de 6 ms à chaque rang. Avec une répartition régulière tout autour, bien évidemment.
Donc, on va faire:
Rang 3:
*1 ms, 1 aug* (6X) (=18)
Ce qui nous donnera bien 12+6=18 mailles.
Et on continue ainsi, en augmentant à chaque rang de 6 ms, ce qui concrètement, nous fait faire 1 ms de plus dans chaque intervalle entre 2 augmentations, à chaque rang.

Ce qui nous donne:
Rang 4: * 2 ms, 1 aug *  – répéter 6X (= 24)
Rang 5: * 3 ms, 1 aug * –  répéter 6X (= 30)
Rang 6: * 2 ms,1 aug, 2 ms * – répéter 6X  (= 36)
Rang 7: * 5 ms , 1 aug * – répéter 6X  (=42)
Rang 8: *3 ms, 1 aug, 3 ms * – répéter 6X  (=48)
Rang 9: * 7 ms, 1 aug * – répéter 6X  (=54)
Rang 10: * 4 ms, 1 aug, 4 ms *  – répéter 6X  (=60)
Rang 11: * 9 ms, 1 aug* – répéter 6X  (=66)
Rang  12: * 5 ms, 1 aug, 5 ms* – répéter 6X  (=72)
etc.

Voici l’illustration en diagramme, d’un cercle de mailles serrées en spirale continue:

Diagramme d’un cercle en spirale en mailles serrées
Diagramme d’un cercle en spirale en mailles serrées

Ce diagramme est la façon “traditionnelle”, classique, avec des augmentations alignées, celui que l’on apprend en débutant. Et qui me sert ici à vous montrer visuellement l’augmentation supplémentaire d’une maille à chaque rang. Et qui visualise aussi le cercle de mailles serrées fait en spirale continue. Mais je n’aligne jamais les augmentations, et je suis la progression comme j’ai indiqué plus tôt dans les explications écrites, pour que le cercle soit bien rond. mais ne grillons pas les étapes dans les explications.

Cette progression est exactement la même (soit de 6 ms de plus à chaque rang lorsqu’on a démarré un cercle par 6 ms dans un anneau magique) que l’on travaille en spirale continue ou que l’on travaille en rangs fermés.
La seule différence entre les 2 cercles est qu’on place simplement un marqueur de rang à chaque début de rang si on travaille en spirale continue.
La progression sera identique.

on marque les tours en insérant un brin de fil après la dernière maille
on marque les tours en insérant un brin de fil après la dernière maille

Ce cercle avec 6 ms au départ, et une progression de 6 ms d’augmentation à chaque rang va vous donner un cercle “plat”.
Mais nous verrons plus tard que continuer ainsi peut nous donner un “hexagone”, un cercle “avec des pointes” si on aligne les augmentations.
(Je vous explique cela ensuite…Chaque chose en son temps si vous débutez! )

Comment se repérer pour savoir où on en est dans nos augmentations?
Une façon simple pour savoir “combien de mailles serrées dois-je mettre entre 2 augmentations?”  est de compter le nombre de rangs que l’on a.
Et de retirer 2 (l’augmentation de 2 ms)
Par exemple:
Au rang 10, je dois faire 10-2 = 8 mailles serrées normales, puis une augmentation.

Et comment ne pas faire un hexagone plutôt qu’un cercle bien rond?
Si vous avez bien regardé mes explications de progression à chaque rang, vous avez certainement remarqué qu’aux rangs pairs, je partage le nombre de mailles intermédiaires en 2 , et que je place l’augmentation au milieu.
Alors qu’aux rangs impairs, je fais les mailles intermédiaires, puis l’augmentation.
Le résultat final sur le compte de points est identique à la méthode classique où on fait les mailles intermédiaires, puis l’augmentation, à chaque rang, pair ou impair.
Alors pourquoi faire celà?
L’explication est commune à tous les cercles, qu’ils soient crochetés en spirale ou en rangs fermés, donc je vous explique cela en détails sur une page séparée:
Voyez le secret des cercles en mailles serrées bien ronds sans pointes.
Car, effectivement, décaler ainsi les augmentations un rang sur 2 (rangs pairs) permet de ne pas les aligner, donc cela évite de se retrouver avec un hexagone plutôt qu’un cercle bien rond.
Que ce soit en rangs fermés ou en spirale, comme dans le cas des amigurumis, c’est la même logique de décalage des augmentations, (ou des diminutions, également!) qu’il ne faut pas aligner si l’on ne veut pas qu’elles se remarquent dans le travail fini.
Je vous explique cela en détails sur la page en lien.

Mais on peut très bien choisir de démarrer avec un nombre différent de ms au 1er tour, ou de ne pas faire autant d’augmentations.
C’est ainsi qu’on obtiendra des cônes, plus ou moins pointus.
Voir: les cônes au crochet. (lien à ajouter plus tard)

Pourquoi mes départs de rangs se déplacent-ils un peu vers l’arrière, vers la droite?

Vous voyez que votre fil de couleur qui vous sert à marquer vos débuts de rangs se déplace un peu vers l’arrière.
C’est normal. En raison de la structure des mailles, le début de chaque rang va se décaler un peu progressivement vers l’ arrière.
C’est la même chose, que l’on travaille en cercle avec des augmentations, ou que l’on arrête d’augmenter pour former un tube, un panier, etc.
Mais comme ce n’est que le marqueur de rang qui se déplace, quand on travaille en spirale continue, ce sera “invisible” une fois le marqueur retiré, que le début de rang se soit décalé légèrement en arrière.
Il n’y a que pour le placement de certains motifs, quand on réalise des amigurumis, que ce défaut “normal” peut nous gêner, en décalant aussi la symétrie des explications…pouvant laisser penser aux débutant(e)s que la personne qui a écrit le tuto se trompe. car les explications de rang ne sont plus centrées , puisque le départ de rang s’est décalé vers la gauche.
Pour simplifier la compréhension des explications, on corrige quelquefois cela dans les amigurumis, en décalant “exprès” le départ de rang quand on veut placer un motif centré par rapport à un autre situé plus bas. Il suffit d’ ajouter quelques ms de plus au tour concerné, (ce qui fait un chevauchement avec les 1ères ms du même tour) en précisant de déplacer le marqueur de départ de rang. Ce qui le ramène un peu plus à droite après ces mailles supplémentaires. Et donne des explications en symétrie par rapport au marqueur de début de rang.
Pas d’inquiétude si vous débutez, et si vous ne comprenez pas ce que je suis en train de dire, car si un modèle exige cette subtilité, on vous le dira dans les explications du rang concerné.

Voilà, vous avez appris la façon la plus courante et la plus classique de démarrer vos amigurumis.
Et c’est également cette base de cercle de mailles serrées en spirale continue qui nous sert pour faire de simples maniques rondes, le plus souvent.

Et pour terminer proprement un cercle en spirale continue?
Si vous faites un amigurumi, le plus souvent, après avoir démarré en cercle plat, vous allez arrêter les augmentations, pour incurver la forme, créer une forme en volume, puis faire éventuellement des diminutions, jusqu’à refermer votre forme dans certains cas.
Voir : fermer une pièce d’un amigurumi (lien à ajouter plus tard)

Ou bien, si vous faites une pièce en mailles serrées pour un amigurumi, qui sera ensuite cousue sur une autre (des bras et des jambes sur un corps, par exemple) il sera inutile de sophistiquer votre finition. Une simple maille coulée suffira à terminer votre pièce, puis vous passerez le fil de queue résiduel sur quelques points avant de le couper, ou, au contraire, vous laisserez un long fil de queue pour coudre ensuite votre pièce sur une autre.

Mais si vous avez réalisé une manique ronde avec votre cercle de mailles serrées, ou des yeux pour votre amigurumis, dans tous les cas où votre dernier rang sera visible, il est préférable de ne pas terminer par une simple maille coulée, mais par une finition invisible imitant une maille. Que j’ai expliquée dans la page en lien.
Surtout dans un cercle réalisé en spirale, ce sera vraiment une différence de finition plus nette, car la finition invisible supprimera au mieux le décalage de niveau final.

terminer un cercle de mailles serrées en spirale, avec une finition invisible
terminer un cercle de mailles serrées en spirale, avec une finition invisible




Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

quel fil prendre pour faire des amigurumis?

Suivant

Conseils généraux pour tous vos amigurumis