• Couture
  • Savoir-Faire

Lexique de couture

lexique de couture
lexique de couture

En couture, on utilise certains termes qui ne sont pas forcément compris par un(e) débutant(e).
Cette page sera un répertoire, par ordre alphabétique, soit avec une courte explication, soit un lien vers un post plus détaillé, pour vous éclairer un peu.
J’ajouterai donc des termes et des explications au fur et à mesure de mes futurs tutos, (si j’utilise un terme dans un tuto qui demande un petit éclaircissement)
(page non exhaustive, et en construction!)
Je précise que je ne suis pas une couturière professionnelle, juste une autodidacte qui a toujours aimé fabriquer des choses avec des chiffons.
Donc si une “pro” passe par mon site et veut me corriger, compléter, préciser, toute remarque est la bienvenue!
(me joindre par mon compte instagram imaginariumdepomme)

A crû : un bord à crû, c’est quand les bord d’un tissu sont laissés simplement coupés sans aucune finition

Appliqué (un appliqué) : Un morceau de tissu,  cousu à la main ou à la machine, sur un plus grand morceau de tissu, souvent pour embellir.
Un appliqué peut être  rebrodé, ou perlé.
Si vous avez une machine à coudre proposant un point de satin (un zig-zag serré que l’on fait souvent avec du fil à broder), vous pouvez l’utiliser pour coudre vos appliqués.

Assembler: Positionner deux tissus l’un sur l’autre et les épingler pour maintenir en place.

Bâtir : coudre à la main à grands points, afin de fixer des pièces entre elles de façon temporaire, (comme un brouillon) avant de les coudre à la machine. On dit aussi faufiler car on le fait avec un faufil, un fil peu solide, qui sera retiré par la suite.

Biais : C’est la diagonale d’un tissu par rapport aux lisières.(voir la page reconnaitre le sens du droit fil, chaîne, trame et biais) qui est le sens où le tissu se déforme le plus. Et c’est aussi le nom donné à la bande de tissu coupée dans le sens du biais, et qui sert à border.

Bord franc/bord vif/ bord à crû : bord de tissu non fini, juste coupé, qui peut s’effilocher et pour lequel on doit faire une finition. Si on coud un tissu qui ne s’effiloche pas, comme une matière plastifiée, néoprène, maille polaire, on n’aura pas besoin d’une finition (border ou ourlet). On dira alors qu’on peut laisser le bord brut.

Border : Réaliser la finition d’un bord, avec une technique spéciale: l’enserrer dans un biais , par exemple, le plus souvent. Mais on peut aussi border en posant un galon ou une dentelle décorative.

Boutonnière: Ouverture festonnée par laquelle on peut faire passer un bouton ou une décoration. Une boutonnière peut se faire à la main ou à la machine à coudre.

Bouton-pression : bouton dont les deux parties en métal s’emboîtent. Une partie mâle et une partie femelle. Il existe des boutons pression à coudre, ou d’autres qui se fixent avec une pince spéciale.

Canette : petite bobine qui se glisse dans la machine à coudre contenant le fil pour faire la couture du dessous.

Casser : casser un pli, casser une couture, c’est plier sa couture ou son tissu, au fer à repasser.

Chas: c’est le trou dans une aiguille par lequel passe le fil.

Couchure: C’est la fixation par des points de broderie, de fils ou de cordelettes déposés sur une étoffe. C’est une technique de broderie pour souligner des lignes ou des bordures, souvent utilisée pour fixer du fil métallique, ou un cordon de perles.

Couper en biais : c’est découper à 45° par rapport au fil de chaine ou de trame. Dans la diagonale, pour plus de souplesse. (voir la page sur le sens du droit fil)

Couture anglaise : c’est une technique de couture qui sera nette sur l’endroit comme sur l’envers. Et plus solide qu’une couture ouverte ordinaire. On l’effectue en deux temps, pour obtenir une finition irréprochable, même lorsqu’on retourne sur l’envers.

Couture fermée, ou rabattue : c’est quand on couche les marges d’une couture sur un même côté.
(à la différence d’une couture ouverte, où on les sépare de chaque côté de la couture)

Couture ouverte: c’est une couture simple, avec des bords séparés, qui sont ensuite ouverts sur l’envers, et surfilés ou surjetés pour ne pas s’effilocher.

Cran / Cranter un tissu/ Cranter un arrondi: faire un cran, c’est faire une petite entaille droite ou triangulaire, ou une petite fente, dans la marge de la couture, sur le bord du tissu l’aide de la pointe de ciseaux. On l’utilise comme repère.
On peut aussi cranter un arrondi, pour donner plus de souplesse et aider à avoir un résultat net quand on retourne une forme courbe sur l’endroit.
Voir cranter un arrondi

Craie tailleur : craie pour marquer le tissu, qui s’efface facilement en frottant.

Décatir un tissu: C’est préparer un tissu neuf, en le lavant, et en le repassant, avant de le coudre, pour enlever un apprêt éventuel, et pour éviter une mauvaise surprise (rétrécissement ou changement de couleur après passage dans la machine à laver).

Dégarnir un  angle, dégarnir un coin: C’est couper le surplus de tissu d’un angle, près de la pointe de la piqûre, en diagonale, avant de le retourner. Pour qu’il n’y ait pas de surépaisseur.
(voir la page dégarnir un angle, et le retourner, avec des astuces).

Doublure : le tissu, souvent plus léger, qui sert à dissimuler les coutures, et que l’on met à l’intérieur d’un vêtement ou d’un sac.

Droit fil: c’est le sens des fils de chaîne  d’un tissu, le sens qui se déforme le moins.(voir la page reconnaitre le sens du droit fil, chaîne, trame et biais)

Effilocher / effilochage: c’est le mot pour désigner les fils qui se détachent d’un tissu. Seulement pour les étoffes tissées, donc.

Emmanchure : Ouverture d’un vêtement sans manche, pour pouvoir sortir les bras (débardeur, top,…), ou endroit de montage d’ une manche.

Encolure : ouverture en haut du vêtement permettant le passage de la tête. Il y a des encolures rondes, carrées, en V.

Entoiler : entoiler un tissu, c’est le rigidifier un tissu à l’aide d’un morceau thermocollant (au fer à repasser) qu’on appelle de la vlieseline.

Épingle / épingler: petite tige métallique fine, pointue d’un côté et avec une tête de l’autre,à ne pas confondre avec une aiguille, qui est trouée (le chas) pour enfiler un fil et coudre à la main.

Endroit contre endroit: pour faire une couture qui ne se verra pas, on met les tissus avec l’endroit contre l’endroit. Si on doit placer les tissus autrement , le tuto le précisera.

Entoilage: donner de la rigidité à un tissu en le doublant d’une toile thermocollante (Vlieseline).

Faufiler: c’est coudre à la main, avec un  fil peu solide, qui sera ensuite retiré, en faisant des grands points droits. On dit aussi bâtir.

Fils de chaîne/fils de trame : fils de la longueur d’un tissu / fils de la largeur d’un tissu (voir la page reconnaitre le sens du droit fil, chaîne, trame et biais)

Froncer : c’est faire des petits plis irréguliers en passant deux fils parallèles dans le tissu. On forme ensuite des fronces en tirant sur les fils. Et on les fixe avec une piqûre. Froncer permet de réduire la largeur d’un tissu.

Galon : bande de tissu décorative, cousue au bord ou sur les coutures de vêtements pour les empêcher de s’effilocher ou pour servir de décoration.

Laize, ou le lé : la laize, ou le lé  désigne la largeur d’un coupon de tissu.

Lisières : les bordures latérales d’un coupon de tissu, dans le sens du droit fil. (voir la page sur le sens du droit fil)

Marge de couture (ou valeur de couture) : la zone comprise entre une couture et le bord coupé du tissu.

Métrage: la longueur de tissu nécessaire pour réaliser quelque chose.

Mètre ruban: Ruban de plastique souple, gradué en cm.

Molleton : tissu de laine doux, chaud, moelleux, ressemblant à une flanelle épaisse. Ou épaisseur synthétique qu’on utilise pour molletonner en donnant de l’épaisseur en enfermant le molleton entre deux tissus.

Ourlet: repli cousu au bord d’un tissu. Il y a plusieurs techniques d’ourlets, mais ce terme désigne la finition des bords pliés, quand on ne les borde pas.

Ouvrir une couture: Aplatir et séparer les marges d’une couture avec un fer à repasser. On fera alors une couture ouverte.

Parementure : pièce de tissu permettant de renforcer ou de réaliser une jolie finition au niveau de l’ouverture d’un vêtement. Pour les cols ou les emmanchures.

Passepoil : Une fine bande de tissu, placée entre 2 bordures de couture, et qui dépasse légèrement pour réaliser une finition décorative (sur les bords d’un coussin, ou pour souligner un élément décoratif)

Pattemouille : repasser à la pattemouille, c’est mettre un linge humide sur ce que l’on repasse, pour protéger et donner plus de vapeur.

Pince: un pli en forme de pointe, cousu sur l’envers du tissu pour former un volume, pour cintrer. On parle de pince de poitrine, de pince de taille.

Point avant, point de bâti, point de faufil: c’est la même chose techniquement pour le réaliser. Des grands points droits réalisés à la main. Avec un fil peu solide pour bâtir ou faufiler.

Points d’arrêt : C’est faire un petit aller-retour, à chaque début et fin d’une couture pour l’empêcher de se défaire.

Point de feston, de surjet: ce sont des points différents, peu serrés, à la main, qui entourent le bord d’un tissu de façon régulière, pour le surjeter.
Aussi utilisés pour des coutures d’ourlets, ou pour des appliqués.

Rentré : faire un rentré, c’est plier une partie d’un ourlet, d’une couture ou d’une bordure sur l’envers du tissu.

Surfiler:
Surfiler c’est faire un point zigzag, avec une machine à coudre, au niveau des bords d’un tissu qui a été coupé. Cela permet d’empêcher le tissu de s’effilocher ou de se défaire. On surfile souvent les morceaux d’une couture, vers l’envers.
Un surfil se fait le plus souvent sur une seule épaisseur de tissu.
(voir la page surfiler ou surjeter)

Surjeter, c’est aussi empêcher l’effilochage du bord d’un tissu, non plus avec un point zigzag, mais avec un point de surjet.
Le point de surjet entoure et enrobe le bord du tissu, et ne peut se faire mécaniquement qu’avec une surjeteuse, et pas avec une machine à coudre.
Une surjeteuse va à la fois pouvoir assembler, couper les bords de la couture et surjeter (au point de surjet) en un seul passage.
Mais on peut aussi surjeter à la main, avec un point de surjet ou de feston, qui va englober une, ou deux épaisseurs de tissu.
(voir la page Surfiler ou surjeter)

Surpiqûre : C’est une couture décorative sur l’endroit du tissu. (Vous en trouvez sur vos jeans, vos sacs)

Thermocollant: tissu avec un enduit adhésif qui se colle sous l’action de la chaleur. (Attention à repasser à sec, et pas à la vapeur, car l’humidité empêcherait le collage). Voir en dessous ce qu’est la vliesline.

Vlieseline:  une marque de toile collante, que l’on fixe au fer à repasser, pour rigidifier un tissu fin. Elle a une partie enduite d’adhésif qui va fondre sous l’effet de la chaleur du fer et va permettre le collage sur le tissu.

Zig-zag : points plus ou moins serrés formant un zigzag pour éviter l’effilochement du bord d’un tissu.
(voir la page sur le point zig zag à la machine)

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

Techniques de couture pas-à-pas

Suivant

Choisir, ou changer la taille d’un amigurumi.