• Couture
  • Objets utilitaires
  • Tutos

Maniques même pas peur du chaud

maniques même pas peur du chaud
maniques même pas peur du chaud

Ce sont des maniques qui ne craignent pas un plat sortant du four.
Comme toutes les maniques. Toutes simples.
Elles sont marron foncé, donc peu salissantes, et cousues 100% récup’.

Avant leur seconde vie comme maniques, c’était un vieux blouson d’homme, usé aux poignets, et avec une fermeture éclair cassée…mais dont le tissu était un pur coton épais au tissage très serré, de bonne qualité, y compris sur la doublure envers, en bon coton, avec des motifs marrons. 
(J’ai évidemment récupéré aussi les boutons, et les fermetures éclair non cassées qui fermaient les poches,etc…Et le tissu et doublure du dos qui deviendront un futur sac / trousse, un jour.

Mais je me suis dit qu’un blouson bien épais de cette qualité de coton robuste qui protégeait bien du froid, protègerait aussi du chaud.

J’en ai donc fait…des maniques!
Peu salissantes de cette couleur.
Et au final, la satisfaction d’avoir recyclé en objet utilitaire cette matière première qui méritait mieux que la poubelle.

Niveau de difficulté intermédiaire
Les maniques rondes sont bordées de biais, fabrication maison, donc c’est ce qui me fait mettre un niveau intermédiaire.
(Voir la page Fabriquer son biais)
La manique carrée, sans biais, est vraiment de niveau facile, accessible à tout(e) débutant(e) qui veut s’entraîner à coudre à la machine.
(Et ce n’est pas de la haute couture, ce ne sont que des maniques utilitaires improvisées, donc parfaites pour s’entrainer) 

Ce qu’il vous faut:
– du tissu de coton bien épais et au tissage serré (de récupération si possible)
– de la ouatine, ou du molleton pour la couche centrale (de récupération si possible)
– une bande d’un peu de coton d’une autre couleur, si vous voulez faire comme moi une bordure contrastée pour la manique carrée. (facultatif)
– des ciseaux
– des épingles
– du fil de couleur assorti
– du fil peu solide pour faufiler
– une craie tailleur (ou un stylo)
– une machine à coudre si possible,( bien que tout peut se faire à la main)

MANIQUES RONDES:

J’ai pris ma matière dans les manches, ouvertes et mises à plat, en ayant éliminé les poignets. 

manche du blouson mise à plat
manche du blouson mise à plat

J’ai tracé un cercle avec un couvercle de boîte en carton dont le diamètre fait 18 cm (parce que 18 cm de diamètre, je trouve que c’est une bonne taille, pour des maniques rondes…)
Sinon, prenez une petite assiette, un compas…ce que vous voulez,  qui peut vous aider à tracer un cercle entre 16 cm (petite manique) et 20 cm (grande manique), à adapter selon la taille des mains de la cuisinière ou du cuisinier.
Mon choix personnel, c’est 18 cm, mais çà peut varier à votre convenance.
A vous de voir.
J’ai tracé le contour avec une craie tailleur, en me positionnant dans la partie arrondie du haut de la manche.
(si vous n’ avez pas de craie tailleur, un stylo peut faire l’affaire)

contour du cercle tracé avec un couvercle de boite en carton
contour du cercle tracé avec un couvercle de boite en carton
le cercle est tracé dans l'arrondi de la manche
le cercle est tracé dans l’arrondi de la manche

Puis j’ai découpé, les deux épaisseurs ensemble. Par simple paresse de faire 2 fois le tracé du cercle…car 2 épaisseurs, ça ne bouge pas trop, on peut les couper ensemble.
C’est plus délicat si vous superposez plus de 2 couches, car ça peut déformer la coupe.

découpe des deux cercles, en double épaisseur
découpe des deux cercles, en double épaisseur

J’ai découpé deux cercles dans de la ouatine de récupération aussi , avec un diamètre très légèrement inférieur d’environ 0,5 cm .
(Voir ce lien pour savoir où/comment récupérer la ouatine )

deux cercles de ouatine de même diamètre
deux cercles de ouatine de même diamètre

J’ai épinglé les 3 épaisseurs ensemble.

la ouatine entre les deux épaisseurs de coton
la ouatine entre les deux épaisseurs de coton

J’ai tracé 3 diagonales à la craie tailleur, pour séparer mes maniques en 6 parts, un peu comme une tarte. J’ai fait ça “au pif, à vue”. Vous pouvez faire mieux et plus précis que moi, en mesurant au compas.
( mais… ce ne sont que des maniques) .
Les traits de craie tailleur s’enlèvent facilement (en frottant, ou au 1er lavage)

j'ai dessiné des parts de gateau pour séparer la manique en 6
j’ai dessiné des parts de gâteau pour séparer la manique en 6

Et j’ ai piqué ces lignes à la machine.
Pourquoi ces surpiqûres?
=>
Pour que les épaisseurs restent fixées et ne se désolidarisent pas à l’usage, ne “glissent pas”, l’une sur l’autre quand on se servira de la manique.
 Et çà fixe aussi ainsi le rembourrage de ouatine qui ne bougera pas dedans. De plus, des lignes selon les  “diamètres”, ça facilite le pliage en deux, quand on se sert des maniques.

les diagonales sont piquées à la machine
les diagonales sont piquées à la machine

Puis, dans le tissu marron de la doublure du blouson, j’ai prélevé du biais, pour me faire la bordure externe des maniques dans le même tissu marron à motifs que sur l’une des faces.

Voyez la page explicative séparée pour savoir comment fabriquer soi-même son biais, que vous pouvez aller consulter en suivant le lien.
Du biais, c’est simplement une bande découpée “dans le biais” du tissage, pour lui donner de la souplesse, et dont on replie les bords externes vers l’intérieur à l’aide d’un fer à repasser.

du biais assorti découpé dans la doublure du blouson
du biais assorti découpé dans la doublure du blouson

Puis, on le plie encore en 2, pour que ce biais vienne chevaucher la bordure que l’on veut finir.
En faisant son biais soi-même, on peut se fabriquer du biais plus ou moins large.
Ici, j’ai pris une largeur de coupe de 3 cm, qui, une fois les bords intérieurs pliés sur 0,5 cm, puis encore replié en 2, et en tenant compte de l’épaisseur de la manique à recouvrir, cela fait une bordure d’environ 8 mm sur le pourtour de la manique.
Suffisant à mon sens.
On peut faire un biais un peu plus large pour plus de facilité d’exécution, si vous voulez.
Vous pouvez bien évidemment prendre du biais “déjà fait”, et ainsi décider de la couleur de votre choix si vous ne voulez pas border dans le même tissu, mais que vous préférez ajouter un bord contrasté.

Pour faire des petites boucles permettant d’accrocher les futures maniques, j’ai simplement pris un petit morceau de ce biais, replié en deux, et piqué pour en fixer les bords.

Un morceau de biais piqué et plié fera une boucle d'accrochage
Un morceau de biais piqué et plié fera une boucle d’accrochage

Mais vous pouvez très bien aussi prendre un ruban de récup’, ou un morceau d’un vieux lacet plat tressé pour faire votre boucle d’accrochage.
Cette accroche doit être positionnée avant de coudre le biais.

Il  fallait ensuite piquer le biais à cheval sur la circonférence de mes maniques.

Par choix personnel, (et par expérience) je préfère ne mettre que quelques épingles, puis “faufiler” à grands points à la main pour fixer le biais sur le bord, pour qu’il  ne bouge pas ensuite en piquant définitivement à la machine.
Voir la page Bâtir ou faufiler
C’est un peu plus long, certes, de faire ces points supplémentaires avec du “faufil”, un fil de couleur peu solide qu’on enlèvera ensuite. Mais çà simplifie la couture ensuite en permettant d’ôter les épingles avant de piquer à la machine.
Et surtout, ça évite de piquer à côté du biais sur l’envers, si ça bouge un peu.
Bref, ça semble être “plus long” à faire, mais, par expérience, je sais que ça fait gagner souvent le temps de devoir recommencer quand le biais n’est pas pris par la couture sur l’envers.
Faufiler, cela permet de retirer toutes les épingles avant de piquer, (ce que je trouve plus simple, surtout avec un biais un peu étroit.)

faufiler le biais sur le pourtour de la manique
faufiler le biais sur le pourtour de la manique

Pour faufiler, soit vous prenez le fil spécial peu solide prévu pour faufiler.
Soit vous pouvez aussi prendre n’importe quel fil de couleur que vous retirerez ensuite facilement en tirant dessus, car cousu à grands points.
Une autre méthode consiste à coudre d’abord un seul côté du biais, laissé ouvert, puis seulement le plier et le rabattre, et faire la deuxième couture dans un second temps.
Choisissez, expérimentez, et prenez la façon qui vous conviendra le mieux entre ces 2 méthodes (faufiler, ou coudre en 2 temps les deux côtés du biais)

Dans les 2 méthodes: n’oubliez pas de mettre la petite attache pour accrocher la manique, avant de coudre le bord du biais.
Pour éviter trop d’épaisseur sous mon pied de biche de machine à coudre, je décale un peu les deux bouts du cordon d’accrochage, qui se retrouvent côte à côte et pas l’un au-dessus de l’autre, au résultat final.

Positionner le ruban pour accrocher la manique avant de piquer le biais
Positionner le ruban pour accrocher la manique avant de piquer le biais
petit décalage de positionnement pour l'accroche
petit décalage de positionnement pour l’accroche

Puis, il suffit de piquer le biais , correctement maintenu par le faufil, pour terminer nos maniques 100% Récup’
Les voici recto-verso.

les maniques rondes terminées
les maniques rondes terminées

Mais vous avez remarqué que les maniques rondes étaient accompagnées d’une manique carrée, faite aussi dans le même blouson recyclé.
Et encore plus simple à faire!

maniques même pas peur du chaud
maniques même pas peur du chaud

MANIQUE CARRÉE:

La manique carrée est faite selon le même principe que les rondes, à quelques détails près.

De la même façon, j’ai découpé des carrés dans le tissu du blouson à recycler.
Une face dans le tissu du dessus, et l’autre dans la doublure avec un imprimé marron.
Deux carrés de 18 cm sur 18 cm.

Et aussi un carré dans la ouatine, comme pour les maniques rondes.
A peine plus petit que les carrés découpés dans le tissu.

les 3 épaisseurs de la future manique carrée
les 3 épaisseurs de la future manique carrée

Par contre, comme vous le remarquez certainement, sur le tissu foncé,  pris sur le devant du blouson, il y avait des poches, que j’avais décousues.
Donc, on voit les lignes de ces anciennes piqûres.
Pas grave, je vais les recouvrir.

J’ai tout d’abord fixé tout le pourtour avec un point zigzag à la machine.

un zig zag machine pour fixer les épaisseurs ensemble
un zig zag machine pour fixer les épaisseurs ensemble

J’ai ensuite pris des petites bandes de tissu dans la doublure imprimée, (découpées dans le sens du droit fil, et pas dans le biais) qui vont me servir à décorer la face unie.
Et aussi des petites bandes coupées dans le tissu uni, pour décorer la face imprimée.
Voir Reconnaitre le sens du droit fil
J’ai replié les bords vers l’intérieur, et j’ai piqué avec un point zig zag , à la machine, en suivant des lignes horizontales et verticales de façon à cacher les traces des anciennes piqûres du tissu de récupération.

Quelques bandes étroites, de chaque côté, unies sur la face imprimée et imprimées sur la face unie, en les alternant, en les croisant.
Selon l’inspiration du moment.

des bandes verticales et horizontales cousues de chaque côté
des bandes verticales et horizontales cousues de chaque côté

Et, comme pour les maniques rondes, j’ai pris un petit morceau du biais que j’avais fabriqué précédemment, piqué, pour en faire le futur petit cordon d’accrochage.
Par contre, pour border les côtés de la manique carrée, il est inutile de faire du biais, car on ne va pas border des courbes, donc on peut faire plus simplement .
J’ai pris tout simplement deux morceaux de rubans de coton que j’avais en stock.

Vous pouvez prendre deux bandes de n’importe quel tissu de coton fin, assorti ou pas, de votre choix.

des rubans de coton feront les bordures
des rubans de coton feront les bordures

Et il suffit, comme précédemment, de les poser à cheval sur les côtés, en emprisonnant le cordon d’accrochage dans un angle.

manique carrée terminée
manique carrée terminée

Et voilà des maniques 100% récupération du tissu d’un blouson qui était bon pour partir à la poubelle.
Improvisation totale, couture assez facile, à part la pose du biais des maniques rondes.
Juste pour vous donner des idées.
(Et je vous assure qu’il m’a fallu moins de temps pour fabriquer ces maniques que pour prendre les photos, rédiger et publier ce tuto)

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

Porte-clefs amanites tue-mouches

Suivant

Manique logo Pomme