• Crochet
  • Objets utilitaires
  • Trapilho
  • Tutos

Doubler une corbeille trop ajourée

Une corbeille trop ajourée? =>  on peut lui faire une doublure intérieure en trapilho. 
Doubler une corbeille

C’était une corbeille ronde récupérée (un cache-pot? un contenant pour un panier garni? )  en fines lamelles de bois, assemblées par du fil de fer.
Je lui trouvais un look naturel bien sympa, mais elle était peu pratique pour m’en servir, car trop ajourée. 

détail des lamelles
le détail des lamelles

Alors, j’ai pris un crochet, deux vieux tee-shirts qui avaient fini leurs vies de tee-shirts, un orange, et un blanc, de grammage assez similaire (= environ de la même épaisseur, si vous préférez), une paire de ciseaux pour découper ces vieux tee-shirts en trapilho, et c’est parti pour lui faire une doublure , à l’inspiration du moment, en inventant en cours de chemin (ce que je fais souvent)

LE TUTO:

Ce tuto, ce ne seront  que mes “souvenirs” de fabrication, vous n’aurez pas de décompte de nombre de points précis, à partir du moment où je ne pourrai plus recompter tous mes points en détail,  car la réalisation de cette doublure a été faite avant la naissance du site Imaginarium de Pomme.
Mais je vais tenter d’en expliquer quand même au maximum la réalisation.
Pour vous permettre d’en faire une “similaire” sans difficulté.

Niveau de difficulté:
Niveau Débutant /  Intermédiaire
Débutant , si vous crochetez tout en spirale continue, et sans aucun changement de point = tout faire  en mailles serrées.
Dans cette option, parfaitement réalisable, c’est vraiment d’un niveau tout simple.
Intermédiaire, si comme sur cet exemple, vous utilisez plusieurs points, selon votre inspiration, en alternance,  d’abord des brides crochetées en rond fermés à chaque rang, puis, continuer par des mailles serrées, puis  des mailles coulées crochetées en spirale continue, puis reprendre des doubles brides en cercles fermés,  pour changer un peu.

En fait, dans cette corbeille, réalisée selon mon inspiration du moment, j’ai alterné des points selon mon inspiration du jour.

Ces 2 options sont possibles.
Cette réalisation n’est qu’un exemple, et n’a pas d’autre but que de vous montrer ce qu’il est possible de faire.
Libre à vous de faire ce que VOUS voulez, c’est la liberté du crochet! 

Ce qu’il vous faut:
– des tee-shirts de récup’
des ciseaux pour découper en trapilho
– un crochet de la taille adaptée à votre fil trapilho (ici, n° 4)

Savoir-faire :

faire son trapilho
l’anneau magique (AM)
ou
– l’anneau de fondation et chaîne tournante
– la maille serrée (ms)
– la maille coulée (mc)
– la bride. (br)
– la double-bride (db)
– les augmentations
– les diminutions.
crocheter en rond, et fermer le rang par une maille coulée
– ET/ OU crocheter en spirale continue.
arrêter un ouvrage et rentrer le fil

RÉALISATION PAS à PAS: 

 1 – Faire son fil trapilho, en découpant des vieux tee-shirts. Ici un orange , un polo de sport type “maille piquée”, je crois bien, dans mon souvenir,  et un tee-shirt ordinaire en coton blanc.

2 – J’ai commencé par un cercle, réalisé en brides, crochetées en rond.
Chaque rang est fermé par une maille coulée, avant de passer au rang suivant, avec 3 chaînettes de démarrage pour arriver à la hauteur de  la 1ère br du rang suivant.

-Un anneau magique de démarrage (en autre option, niveau débutant,  pour éviter le nœud magique: : faire un anneau de fondation de 4 mailles chainette. Mais cela vous donnera un petit trou central moins serré qu’avec un anneau magique.

-Rang 1: Faire 12 brides (br ) dans l’AM (= 12 br)
Niveau débutant: méthode classique: La 1ère “fausse bride” est constituée de 3 ch pour atteindre la hauteur d’une bride. C’est ce qu’on appelle la “chaîne tournante” . Puis on fait 11 vraies brides. Et les 3 ch comptent comme 1ère bride. On ferme le rang par une maille coulée sur la 3ème des mailles chainette, (=celle du haut) .
Option niveau intermédiaire: on fait 3 ch, puis 12 vraies brides, et on ferme le rang par 1 mc sur la 1ère bride (et pas sur les 3 ch de la chaine tournante, qui ne “compteront pas” comme un point)

C’est mon  petit “truc” de niveau un peu plus intermédiaire, quand je fais un cercle de brides en rangs fermés, sans changement de couleurs, pour obtenir un cercle plus net.

En procédant ainsi,  l’endroit où l’on passe d’un  rang à l’autre sera moins visible au résultat final  que si l’on se contente de “remplacer la 1ère bride” par une chaînette de 3 mailles en l’air, comme en méthode classique.
Les 3 ch de chaine tournante de chaque début de rang seront “en plus” du compte de mailles, “non comptées”, si vous préférez…et se fondront au final dans le rang, en évitant le petit décalage quelquefois visible en méthode classique, et rendant ce début de rang plus discret. Juste ma petite astuce, qui ne complique pas la réalisation… c’est tout!  

Rang 2 :  * 1 aug = 2 br dans chaque br*-  rép 12X (= 24 br)
-Rang 3 : * 1aug, 1 br* – rép 12X (= 36 br)
-Rang 4:  * 1 aug, 2br * – rép 12X (=48 br)
-Rang 5 : * 1 aug, 2br* – Rép 16X (= 64 br)
Ici, je vous explique un autre de mes “trucs”: 
 Vous venez peut-être de remarquer que le rang 5 est identique au rang 4. J’ai écrit, comme instruction pour le rang 5: *1 augmentation, suivie de 2 br dans les 2 brides suivantes* que l’on répète tout au long du rang, (ce qui fera 16 fois…car 16×3=48)
Ce n’est PAS une erreur dans mes explications.
Je fais ceci volontairement.  

Car, les brides étant plus hautes que des mailles serrées, le diamètre de notre cercle augmente donc plus vite qu’avec des mailles serrées. Logique.
La plupart des explications de cercles au crochet vont vous demander des progressions “classiques” d’augmentations, pour augmenter le diamètre du cercle, à savoir, on met classiquement une bride de plus intermédiaire à chaque rang. Donc, en méthode classique, cela vous dirait, pour le rang 5, faire *1 aug, 3 br*, et au rang 6, *1aug, 4 br*, au rang 7: *1 aug, 5 br*, etc, etc…
La progression classique fait augmenter ainsi les cercles de façon régulière…ce qui convient très bien pour des mailles serrées, pour les amigurumis.
C’est la façon “simple” de faire et d’expliquer. Mais je trouve qu’ainsi, avec des brides, qui sont un point haut, et en début d’un cercle, on a trop peu d’augmentations au total, pour obtenir un beau résultat bien serré. Cette façon traditionnelle de cercle de brides peut donner un résultat un peu distendu. En méthode classique, on aurait eu seulement 12 augmentations sur le rang 5.
Alors qu’ avec mon “petit truc”, cette astuce très simple , de répéter  *1aug, 2br* , comme au rang 4, nous aurons 16 augmentations sur la totalité du rang…Puisque 48 = 3 X 16…et qu’en procédant ainsi, on fait une augmentation pour “chaque paquet de 3 br “ du tour précédent,  et non pas une augmentation pour “chaque paquet de 4 br” du tour précédent . Donc un nombre de mailles plus grand au total.
Vous me suivez?
Le crochet, c’est aussi un peu de mathématiques simples et de logique.
Ainsi, vous obtiendrez un résultat plus “dense” pour votre rond central, au final.
Puisque notre total de brides en fin de rang 5 sera de 48 + 16 = 64. (et pas 60 comme la façon “classique” de faire, que vous trouvez partout en général)
Mon “petit truc jamais expliqué dans un tuto (sauf ici) ” nous aura fait gagner 4 brides de plus sur notre tour.
D’où des mailles un peu plus serrées au résultat final, puisqu’on en aura 4 de plus sur le même diamètre. Tout simple. Logique. 
Donc, par “expérience”, c’est ce que j’ai choisi de faire ici.
Juste une petite adaptation pour un résultat plus serré, car j’ai estimé que ce serait mieux dans ce cas.
Libre à vous de me copier ou pas. 

détail en gros plan des brides bien serrées du rang 5
détail en gros plan des brides bien serrées du rang 5

Vous voyez sur cette photo agrandie que mes brides sont très serrées.
Et vous voyez aussi la matière du polo en maille piquée découpé .
Donc, reprenons, en fin de rang 5 nous avons un cercle de 64 brides.
On continue.

Après ce rang 5, comme je n’ai pas noté mes explications au fur et à mesure que je faisais, je ne vais pas pouvoir vous détailler, puisque j’ai continué “à l’expérience”, sans aucun modèle, (comme je le fais souvent.. mais à présent que ce site a été créé, je vais m’astreindre à tout noter de ce que je fais, pour des futurs tutos plus précis…)

Avec cette photo en gros plan, j’ai néanmoins pû vous retrouver que j’ai ensuite continué en spirales continues, et en mailles serrées sans fermer mes rangs.(façon “amigurumis”, si vous préférez le dire ainsi)
En faisant des augmentations régulières pour suivre le diamètre interne en ajustant aux dimensions de ma corbeille à doubler.

l'alternance des points
l’alternance des points

J’ai fait ensuite, ce que vous pouvez constater sur cette photo en gros plan:
– environ 2 rangs en mailles serrées,
-Puis j’ai tourné en mailles coulées, piquées seulement dans le brin arrière . C’est ce qui vous fait ce petit effet de lignes bien serrées.
Toujours en suivant la forme de ma corbeille (il suffit d’augmenter des mailles à la demande…)

Puis j’ai changé de couleur, j’ai pris le trapilho découpé dans le tee-shirt blanc.
– On voit que j’ai fait ensuite un rang de mailles serrées, à nouveau.(donc je suis repassée en rangs fermés)
-Puis un rang de doubles brides, en blanc toujours. (en rang fermé, car sinon, çà aurait fait un décalage de niveau inesthétique) 

J’ai repris la couleur orange:
Un rang de mailles serrées, en orange (la petite ligne orange entre les plus hautes rangées blanches)

Puis j’ai repris le trapilho en blanc:
-Un autre rang de double-brides…etc…
Au gré de mon inspiration, (et de ma gestion de ma quantité de fil qu’il me restait…Avec du trapilho dans des vieux tee-shirts, on ne peut pas aller acheter une pelote de plus!) 

détail de points en alternance au gré de l'inspiration
détail-des mailles coulées en dessous, en orange, puis un rang de mailles serrées en blanc, puis des brides en brin arrière, des mailles serrées orange, des brides en blanc …

J’ai recommencé à nouveau en alternant des rangs de mailles serrées et de brides, ou de double-brides, en changeant de couleur:
Un rang en mailles serrées en orange
Un rang en double-brides blanches.

Mais à présent, le diamètre de ma corbeille ajourée se rétrécissait, car elle s’incurve  vers l’intérieur. Donc j’ai fait des diminutions, en les répartissant toujours de façon régulière sur la totalité d’un rang, pour suivre au mieux la forme exacte de ma corbeille externe. 
C’est l’avantage du crochet, on peut vraiment adapter à la forme que l’on veut.

la doublure intérieure de la corbeille en cours d'avancement
la doublure intérieure de la corbeille en cours d’avancement

Voilà…sur cette photo de la doublure en cours de confection, vous pouvez remarquer le fil de trapilho fait de tee-shirts découpés.
Et aussi que je suivais le diamètre interne de la corbeille en lamelles ajourées, en travaillant directement dedans.
Une alternance de points simples.
Une alternance de 2 couleurs, pour un résultat un peu vitaminé.
Pour donner un peu de fantaisie et de peps,
Mais en toute simplicité.
Pas de points dentelle, ni de motifs, ni de sophistications techniques de crochet.
Rien que des points de base. Des augmentations et des diminutions .
Au résultat: une doublure réalisée sur-mesure, selon mon besoin de transformation d’un cache-pot (?) récupéré en corbeille utilitaire.

A présent, cette corbeille un peu améliorée par cette doublure, qui est quand même d’un bon diamètre, d‘environ 30 cm, je vais pouvoir m’en servir de “corbeille à pain” quand j’aurai toute ma tribu à la maison, sans craindre des miettes qui tombent à travers les trous.
Elle est devenue fonctionnelle, en la doublant 100% récup’ avec deux vieux tee-shirts. 

la corbeille est doublée- mission accomplie!
la corbeille est doublée- mission accomplie!

Pour être informé(e) de mes nouveaux tutos (qui seront toujours gratuits) publiés sur ce site web, vous pouvez me retrouver sur Instagram @imaginariumdepomme.
Envoyez-moi un message via Instagram si vous avez des questions, des commentaires sur ce modèle ou si vous souhaitez partager une photo de votre création réalisée d’après ce tuto, et que je pourrai ajouter sur cette page pour en inspirer d’autres.

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

Le grand mandala perlé

Suivant

C’est une gentille louve!