• Couture
  • Objets utilitaires
  • Tutos

Fourre-tout tout mou

Le fourre-tout tout mou
Le fourre-tout tout mou

Un fourre-tout tout mou, 100% Récup’, fait dans un débardeur en coton.
Un petit sac mou fourre-tout complètement improvisé.
A partir d’un débardeur-top de femme en grande taille.
Et avec un peu de tissu assorti d’un autre débardeur en maille un peu plus extensible, dont j’ai récupéré le col pour faire de la déco frangée.
Une ceinture de coton pour lui faire une lanière de portage, et un morceau d’une ceinture de peignoir en éponge pour renforcer le fond.

Je n’ai malheureusement pas pris de photo du débardeur de femme que j’ai recyclé, pour vous faire un avant / après.
Mais avec la photo, vous pouvez imaginer: c’était un simple débardeur style “top” à bretelles fines, réglables comme des bretelles de soutien-gorge. Avec le petit logo de la marque du débardeur, que vous pouvez apercevoir sur le sac terminé en bas.
Alors, n’ayant pas pris de photo lors de la réalisation, je vous ai fait des petits dessins, qui n’ont rien d’artistiques, mais qui sont simplement explicatifs pour vous aider à comprendre mon tuto.

un débardeur de femme à fines bretelles
un débardeur de femme à fines bretelles

J’ai transformé le débardeur en sac fourre-tout, certes peu solide, donc plutôt destiné à emporter des affaires molles aussi, comme une serviette de toilette et un maillot de bain, ou un petit gilet pour le soir, ou des sous-vêtements, un châle ou des foulards, des couches de bébé.  Bref, du “mou” et du pas trop lourd.

Et avec l’idée que ce sac étant fait en matière “tee-shirt”, et étant destiné à être offert à une fille qui voyage beaucoup, il pouvait aussi, une fois rembourré de quelques vêtements mous, lui servir de sac-petit oreiller de voyage, pour dormir en train, en car, en voiture ou dans un avion.
Et un sac lavable facilement, comme on lave un tee-shirt.

De plus, j’avais utilisé ce sac improvisé dans un débardeur pour me servir d’emballage pour son paquet du père Noël, (avec autre chose d’écolo dedans), car je préfère toujours offrir mes cadeaux dans des petits sacs en tissus, et des tote-bags  fait-maison.
(D’ailleurs, vous pouvez voir le modèle de tote-bag simplissime fait en découpant un tee-shirt, en suivant ce lien)


Ce que j’ai utilisé:
– Un débardeur turquoise en coton de femme assez grand, style top à fines bretelles.
– Le haut d’un autre top turquoise en matière plus extensible, pour faire les petites franges décoratives.
– un morceau d’une ceinture de peignoir en éponge, pour renforcer le fond du sac.
-une sangle-ceinture verte en coton
– 2 petites attaches rectangulaires en plastique récupérées sur un vieux sac à dos.
-du fil de couleur assortie.

LE TUTO:

J’ai refermé le bas, à la machine à coudre, avec un point de zigzag machine pour rassembler les deux ourlets.
Sans même couper le tissu. Juste en rassemblant les deux ourlets bien juxtaposés.
Mais si vous n’avez pas de machine, vous pouvez faire la même chose,  avec un point de matelas, en couture à la main, qui fait une couture invisible, en piquant alternativement dans l’ourlet du bas du débardeur devant et derrière.
Mais, si vous cousez à la main, veillez à faire des points bien rapprochés, pour que ce soit solide.
Le fond du sac est fermé, mais encore tout droit pour l’instant.
Et relativement fragile. Il fallait le renforcer.

Pour faire une base un peu rigide, et pour renforcer la solidité, j’ai surpiqué à l’intérieur un morceau d’une vieille ceinture de peignoir en éponge.
Avec un point zig zag à la machine.

une ceinture de peignoir en coton cousue à l'intérieur du sac pour en renforcer le fond.
une ceinture de peignoir en coton cousue à l’intérieur du sac pour en renforcer le fond.

Puis, j’ai fait un petit rebord sur l’endroit du sac, surpiqué également, pour créer un fond de cas un peu rembourré. (avec la ceinture de peignoir en renfort à l’intérieur)

le fond du sac avec les surpiqûres, vu de l'extérieur
le fond du sac avec les surpiqûres, vu de l’extérieur

J’ai relevé les angles vers l’extérieur, pour former des coins un peu plus arrondis. Et j’ai piqué pour les relever sur les côtés avec un point zig-zag (un peu mal fait, je ne suis pas du tout une pro de la couture, je “bricole” comme je peux avec ma machine pas forcément bien réglée …)
(Là, on peut aussi faire un point de matelas à la main, pour faire un peu mieux que moi!.)

les côtés du sac un peu relevés pour former une base arrondie
les côtés du sac un peu relevés pour former une base arrondie

En haut, j’ai coupé droit le haut du débardeur, puis j’ai posé une fermeture éclair, de récupération, que j’avais dans la même couleur turquoise.
Avec un simple petit repli de tissu, et un point zig zag aussi.
Voir la page récupérer des fermetures éclair.

le haut est coupé droit pour poser la fermeture
le haut est coupé droit pour poser la fermeture

J’ai cousu à la main de chaque côté, avec un solide fil à boutons, des attaches rectangulaires en plastique, récupérées sur un vieux sac à dos, pour pouvoir fixer une ceinture souple en coton (mais qui est verte) qui servira de lanière de transport.
(en travaillant uniquement en matériaux de récup’, il faut faire avec ce qu’on a! )

une ceinture en coton, fixée avec des attaches rectangulaires
une ceinture en coton, fixée avec des attaches rectangulaires

Et ensuite, avec les bretelles, et le peu de tissu tee-shirt qui me restait de la découpe du haut du débardeur, j’ai fait la déco-personnalisation:

Pour faire les petites franges que vous voyez en déco en haut:
J’ai récupéré, sans le découper encore en franges, l’arrondi du dos d’un autre débardeur, dans une matière un peu plus extensible, avec élasthanne.

le dos du débardeur découpé  en arrondi pour faire les franges
le dos du débardeur découpé en arrondi pour faire les franges

Avec un petit ruban de coton assorti bleu turquoise (un peu plus pâle sur la photo), j’ai cousu cet arrondi, coupé à crû, en le tournant avec la partie coupée droit en haut, pour que le centre soit plus long, sur le haut du sac, à environ 10 cm de la fermeture -éclair.

le tissu récupéré cousu sous un ruban de coton
le tissu récupéré cousu sous un ruban de coton

Puis, seulement ensuite, j’ai pris mes bons ciseaux de couture, et j’ai découpé verticalement en lanières le haut de débardeur.
Et c’est ce qui forme les “franges”: çà se roulotte tout seul, coupé à crû.

on découpe ensuite le tee-shirt pour faire des franges
on découpe ensuite le tee-shirt pour faire des franges

(En fait, j’ai cousu d’abord le ruban avec le tissu non découpé, sur le sac, comme je l’ai indiqué plus haut… Mais c’était plus facile de vous le dessiner sans montrer le sac, donc mes dessins explicatifs sont un peu faux…Imaginez que tout cela est déjà cousu sur le sac, juste pour expliquer comment j’ai créé les franges que vous voyez sur la photo finale!)

les franges décoratives sont du tissu découpé qui se roulotte
les franges décoratives sont du tissu découpé qui se roulotte

Sur l’arrière du sac, j’ai fait aussi une décoration de franges, mais cette fois, j’ai séparé l’arrondi en deux, de façon à inverser le sens de l’arrondi final, plus creux au milieu et plus pointu sur les côtés.
Mais, que le tissu soit coupé en deux n’a aucune importance, puisque l’on découpe la totalité en lanières ensuite!
Bref, je me suis amusée à faire une déco frangée un peu différente entre l’avant et l’arrière du sac.

d'autres franges pour m'amuser à l'arrière du sac, en inversant l'arrondi
d’autres franges pour m’amuser à l’arrière du sac, en inversant l’arrondi

Sur cette photo prise au-dessus du sac, vous voyez la fermeture éclair, la sangle verte pour le transporter, et la déco frangée à l’avant du sac.

le sac vu du dessus
le sac vu du dessus

Avec les bretelles du top-débardeur en coton, j’ai fait les lettres JO, du début du prénom de la destinataire, en les appliquant tout simplement, soit avec une piqûre machine, soit avec des petits points arrière en couture à la main, sur le devant du sac.
Ce qui est facile, puisque les bretelles de l’ex-débardeur formaient déjà des petits tubes.

la lettre O formée avec la bretelle du débardeur coton
la lettre O formée avec la bretelle du débardeur coton

Comme il me restait encore un peu des bretelles de l’autre débardeur plus élastique, j’ai bricolé un petit nœud décoratif en plus avec!
En repliant selon l’inspiration du moment les deux petits morceaux de bretelles qui me restaient.

un petit nœud supplémentaire en repliant ce qui restait des bretelles du top
un petit nœud supplémentaire en repliant ce qui restait des bretelles du top
le sac fourre-tout fait dans un débardeur
le sac fourre-tout fait dans un débardeur

Voilà, j’ai essayé de vous faire des petits dessins explicatifs pour vous donner un tuto de ma “couture-récup’.
En espérant que vous regarderez vos vieux débardeurs d’un autre œil, en vous demandant si çà ne pourrait pas faire un petit sac pour ce-que-vous-voulez y mettre.

un débardeur-top transformé en sac fourre-tout
un débardeur-top transformé en sac fourre-tout

Ce modeste partage de mes élucubrations créatives n’est là que pour vous inspirer à me copier!
Je ne suis pas une pro, et je fais les choses selon l’inspiration du jour.
Je ne suis donc pas un modèle à suivre à la lettre, mais juste pour vous donner des idées, qui seront forcément un peu différentes des miennes, et un résultat différent avec des matériaux différents aussi. Créez votre fourre-tout avec ce que vous avez à recycler!

le sac fourre-tout terminé
le sac fourre-tout terminé

J’ajoute que si vous ne voulez pas transformer en sac fourre-tout vos débardeurs usagés, vous pouvez les transformer en trapilho, pour en faire un fil avec lequel pour pourrez créer et crocheter plein de choses.
J’explique en détails comment procéder sur la page Faire son trapilho.

Et, au pire, avec les chutes qui resteront, vous pouvez les utiliser en rembourrage. Voir la page récupérer du rembourrage.
Avec moi, rien ne se perd et tout ou presque est réutilisable dans des vieux vêtements.
Voyez les pages avec le tag La récup’, et amusez-vous à confectionner des choses avec ce que vous avez à recycler. Ecolo et économique. (Vous ne dépenserez que votre temps libre, mais avec un grand plaisir de “faire par soi-même)

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

Le point russe

Suivant

Masque relaxant pour les yeux, avec coussin amovible