• Amigurumi
  • Crochet
  • Tutos

Jeannot lapin

Jeannot Lapin
Jeannot Lapin

Ce lapin est inspiré d’ un modèle original de Carmen Crochet: Rose la lapine, que vous pourrez trouver ici, dans la version fille, avec une robe :

https://carmencrochet.com/rose-bunny-free-crochet-pattern-in-english-italian-and-french/

Mais ce modèle a été repris par les administratrices Marie Ramon, et Pinso Pinso, du groupe facebook Amigurum’OUI, pour en faire un CAL (crochet along)
Elles ont testé le modèle, et construit un PDF, avec de nombreuses photos. 
Amigurum’OUI est un groupe Facebook  que je vous encourage à rejoindre, car il est bienveillant, et regorge de tutos partagés. Les débutantes se font aider, dans un esprit de partage entre les membres qui met du baume au cœur.

Le  CAL Rose et Jeannot comporte une lapine et un lapin.

Moi, je n’ai fait que le gars-lapin.

Même si Rose, la lapine en robe est très mignonne, et que je la ferai peut-être plus tard.

Et c’est mon 1er CAL!
Je ne savais pas ce que c’était avant.
Mais la photo annonciatrice m’a séduite.
Je crochète depuis longtemps, et je connaissais déjà Facebook, à titre “privé” .

Mais je n’étais pas adepte des groupes Facebook de crochet avant de faire ce site web Imaginarium de Pomme. (Et je n’avais pas non plus de compte instagram, une autre découverte d’une sphère énorme d’inspiration )

Pour faire connaître le site Imaginarium de Pomme sur les réseaux sociaux, je me suis mise dans des groupes de crochet, de couture, et sur d’autres groupes écolos, ou loisirs créatifs, puisque mon but est que ce site puisse servir à quelqu’un.

J’ai ainsi découvert toute une sphère d’entraide et de partage autour des loisirs créatifs, crochet, tricot, couture.

Et j’ai appris qu’un CAL est un défi amusant lancé par des administratrices d’un groupe.
Un travail individuel, mais avec un esprit un peu collectif car le tuto est dévoilé petit-à-petit aux participant(e)s pour faire, toutes ensemble, une réalisation, en s’entraidant si besoin.
Et il est très surprenant et motivant de voir qu’à partir d’un même tuto, selon les interprétations et variations de chacune, les coloris, la façon de broder, les accessoires, on obtient des résultats différents et tous intéressants.

La règle des CAL étant de ne pas re-partager le tuto PDF, en dehors du groupe Facebook et des participantes de ce CAL, même d’un modèle original gratuit, je vous demande d’adhérer au groupe Amigurum’OUI si vous voulez avoir le PDF avec leurs photos, car il est le travail des administratrices.

Ou d’aller consulter le lien originel gratuit de la créatrice Carmen crochet où vous verrez Rose la lapine.

Moi, je ne vais vous partager sur cette page que mes photos, prises en cours de réalisation, et qui utilisent quelquefois des matériaux différents du tuto du CAL de Marie Ramon et Pinso Pinso, car je travaille au maximum avec de la récup’ . Mes photos en cours de réalisation pourront aider ici à ma façon celles (ou ceux) qui voudraient se lancer dans cette création, de niveau avancé.

Mais pour le PDF du CAL, c’est sur le groupe Amigurum’OUI que vous le trouverez. Je respecte la règle.

TUTO PHOTOS:
Cet amigurumi est de niveau intermédiaire/avancé.
J’ai choisi de ne pas le faire en mailles serrées classiques, mais plutôt en mailles serrées torses, croisées en X, pour plus de tenue.

De même, toujours pour une question de densité du point, j’ai pris volontairement un crochet un peu trop petit, du n°3, alors que le fil utilisé devrait se crocheter avec du 3,5 ou même du 4.
Pour quelle raison, alors que ce choix rend la réalisation moins facile?
(Pour les conseils sur tous les amigurumis, voyez la page en lien).
Pour que le rembourrage ne soit pas visible, et aussi surtout, pour que je ne sois pas obligée d’armaturer les oreilles au fil de fer, sans qu’elles ne retombent mollement.
En effet, ayant l’intention d’offrir Jeannot à un enfant, et non pas en faire une déco de Pâques destinée à des adultes, je préférai ne pas utiliser de fil de fer.

Avec mon crochet du 3, en crochetant serré en mailles serrées torses, mon Jeannot mesure 50 cm du haut du chapeau aux pieds, et presque 60 cm si on lui tient les oreilles bien droites.

Voici donc le reportage photos de la naissance de Jeannot lapin, avec des explications sur les petites différences entre les explications du CAL et ce que j’ai fait.

J’ai commencé par crocheter la tête.
J’ai brodé un peu autour des yeux de sécurité.
– Au point de passé plat pour le blanc des yeux.
– Au point de tige pour le contour noir
– Au point lancé pour les cils.
– Un petit triangle au point d’abeille pour le nez.
(explications des points en suivant les liens du tag broderie)

les yeux de Jeannot lapin
les yeux de Jeannot lapin
le nez et la bouche de Jeannot lapin
le nez et la bouche de Jeannot lapin

Pour que la tête soit plus légère, j’ai mis de la ouatine à l’intérieur tout autour, et j’ai garni le centre de filets d’oranges et citrons en résille plastique. 

pour alléger la tête, je prends des filets d'oranges et citrons en résille plastique
pour alléger la tête, je prends des filets d’oranges et citrons en résille plastique

J’ai ensuite modelé la tête, en enfonçant un peu les yeux, et en créant des joues, selon les instructions du PDF du CAL.

la tête modelée de Jeannot lapin
la tête modelée de Jeannot lapin

La tête, sans oreilles, est faite.
On passe aux jambes, que l’on commence par les pieds, avec des chaussures.
Pour rigidifier les semelles, j’ai découpé dans un vieux tapis de gym en mousse dure.
C’est léger, imputrescible et assez rigide.

les chaussures et les semelles rigides de Jeannot lapin
les chaussures et les semelles rigides de Jeannot lapin

J’ai ajouté un bord épais sur le haut des chaussures.
Comment?
Un rang de mailles serrées en brin arrière, dans un fil double pour obtenir un fil chiné.
Puis, par-dessus, un autre rang de mailles serrées, englobant ce rang, (en piquant donc dans les mêmes trous, de façon à emprisonner le rang précédent) et en piquant dans la maille supérieure avant le deuxième jeté.
Ce qui fait un bord très épais.

un petit rebord épais pour les chaussures
un petit rebord épais pour les chaussures

Pour les lacets, j’ai fait une double chaînette, selon la méthode alternative avec un jeté inversé, que vous trouverez en suivant le lien.
Et j’ai passé ce lacet en simulant un laçage de chaussure.

les jambes et les chaussures terminées
les jambes et les chaussures terminées

Puis, j’ai crocheté les mains, selon les indications du CAL.
Les doigts sont des tubes très petits, de 5 ms.
Pour vous faciliter le travail, j’ai une astuce: crocheter autour d’un crayon.

les mains de Jeannot lapin
les mains de Jeannot lapin
les bras et les jambes de Jeannot lapin
les bras et les jambes de Jeannot lapin

J’ai continué par le corps, en reliant les jambes et en poursuivant.

Je n’ai pas suivi le tuto du CAL pour faire des armatures dans les bras, jambes, corps, avec du fil de fer et des longs bigoudis de mousse.
Déjà, parce que je n’avais pas de bigoudis en mousse, pas envie d’en commander, et que je trouve toujours une autre solution en matériaux de récup’
Les jambes sont simplement bien rembourrées.
Pour les bras, je n’ai mis du rembourrage que dans les mains (peu) , et dans la partie haute des biceps de Jeannot Lapin.

Pour faire tenir la tête, qui est volumineuse, j’ai fait “à ma sauce”, en 100 % Récup’, avec une bouteille de lotion tonique vide dans le corps, prolongée d’un morceau de tuyau d’arrosage enfoncé dedans, pour faire un cou solide, avec le tube montant haut dans l’intérieur de la tête.
En mesurant quand même la hauteur du tuyau de façon à ne pas transpercer plus haut que la cervelle de Jeannot, mais juste aller lui chatouiller les méninges.
Blague à part, ce qui fait tenir la tête, c’est d’avoir une longueur suffisante d’armature insérée dedans. Mais sans toutefois que l’on puisse la sentir au somment du crâne, donc prévoir d’arrêter votre tuyau quelques cm sous le cuir chevelu du Jeannot.

astuce pour que la tête tienne bien sur le corps
astuce pour que la tête tienne bien sur le corps
la tête tient bien sur le corps
la tête tient bien sur le corps

(Au passage, vous voyez aussi mon canapé fait de récupération de vieux jeans, et mon pouf en jeans, dont vous aurez aussi le tuto en suivant les liens)

Jeannot est sans oreilles. Alors il fallait lui en faire de suite pour en faire un lapin digne de ce nom.
Les miennes ont quelques rangs de moins que le tuto d’origine, car je suis tombée en panne de fil de la couleur du corps. (la récup’ a ses contraintes: on ne peut pas aller acheter une pelote de plus!)
Alors j’ai adapté, pour aller au bout du bout de ce qu’il me restait de fil.
Quelques rangs de moins en hauteur.
Mais je n’ai pas dû le transformer en chat, donc, ouf, il est resté un lapin.

Jeannot était à présent entier, mais nu.
Il fallait l’habiller.

Pour la veste, qui était en mailles serrées sur les explications du CAL, j’ai fait un autre point, pour que ce soit plus souple. Et moins consommateur de fil.
Un point très simple de demi-brides en V, que je vous explique en suivant le lien.
Et un tour en couleur contrastée tout simplement en mailles coulées sur le tour de la veste, et en mailles serrées sur les manches.

une petite veste, un short, et un petit pompon pour la queue
une petite veste, un short, et un petit pompon pour la queue

Le pantalon, normalement un peu plus long sur le modèle, s’est transformé en mini-short, car je n’avais pas non plus assez de fil. Puisque je ne travaille qu’avec des fils de récupération, je dois toujours m’adapter à ce que j’ai.
J’ai brodé des petits boutons ronds sur le short, et une ligne au point avant (avec un fil double) pour faire une petite ceinture en haut du short.
En reprenant le petit reste de fil qui me restait de la veste, pour lui faire un petit ensemble un peu coordonné.
Les bas des jambes du short sont bordées au point d’écrevisse, dans la couleur de la veste.
Pour la queue, un tout petit pompon en laine fine, que j’ai brossé ensuite avec une vieille brosse à dents, pour le rendre plus duveteux.

Si vous ne savez pas faire vos pompons, je vous ai aussi fait une page technique qui vous dira tout sur les différentes façons de faire des pompons.
Et pour que le pompon soit solidement fixé, façon anti-arrachage, voyez la page coudre solidement un pompon.

Pour le chapeau non plus, je n’ai pas suivi les explications d’origine, car j’ai pris un fil beaucoup plus gros, et je n’avais qu’une petite bobine de fond de pelote.
Mais j’ai gardé l’esprit du modèle.
Le fil étant assez gros, j’ai fait le petit rebord en crochetant 2 rangs de mailles coulées, en brin arrière.
Ce qui incurve le bord et le rigidifie un peu.

J’ai ajouté une petite fleur très simple, réalisée dans un coton écru épais:
Rang 1: 5 ms dans un anneau magique.
Rang 2: *6 ch, 1 m coulée sur la ms *- répéter 5 fois, pour faire 5 pétales.
La touche finale, c’est un peu de fard rose de maquillage pour lui faire des pommettes, et aussi à l’intérieur des oreilles.

le chapeau de Jeannot avec une petite fleur
le chapeau de Jeannot avec une petite fleur

Un petit nœud papillon pour achever le look de Jeannot le séducteur canaille, fait avec deux couleurs, et bordé d’un point d’écrevisse.

Et voilà Jeannot lapin, enfin habillé, même s’il a l’air d’avoir grandi trop vite ou d’avoir pris les vêtements de son petit frère, prêt à aller faire un petit tour dans mes primevères.
Il espère y trouver des œufs de Pâques, semblerait-il.
Ou bien, il est à la recherche des belles lapines “Rose” que les autres participantes du CAL ont réalisées, car toutes sont magnifiques avec des belles robes bordées de dentelle.
C’était mon 1er CAL. Et c’est sympa.
Mais ce ne sera pas le dernier.
Même si j’adapterai toujours avec ma touche personnelle et que je ferai toujours avec les matériaux de récup’ que j’ai en stock.

Jeannot lapin dans les primevères
Jeannot lapin dans les primevères

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

Le point de nœud colonial

Suivant

Demi-brides en V