• Crochet
  • Savoir-Faire

Le cercle classique de mailles serrées en rangs fermés

(Ainsi qu’une version allégée de la méthode classique)

le cercle classique de mailles serrées en rangs fermés
le cercle classique de mailles serrées en rangs fermés

Vous avez déjà vu au préalable comment démarrer un crochet en rond, avec les 3 méthodes principales:
-L’anneau de fondation.
-L’anneau magique,
-La méthode alternative avec deux mailles chaînettes.(expliquée dans la page “démarrer un crochet en rond“)

Vous pouvez utiliser l’une ou l’autre de ces méthodes, mais avec une préférence pour l’anneau magique si vous ne voulez pas de trou au centre de votre cercle.
Ce qui est souvent souhaité si on crochète ensuite en mailles serrées uniquement.
Mais pour  le départ d’un napperon, ou d’un mandala, (qui auront ensuite des points ajourés, donc un trou au centre au démarrage n’est pas gênant,) on fera de préférence un anneau de fondation. Et pour une corbeille, ou un sac, qui doivent avoir de la solidité dans le fond, on fera un anneau magique double, ou une bague rembourrée.

Vous avez appris au préalable à faire une maille serrée.
Vous avez aussi appris à faire une maille coulée, avec laquelle on va fermer nos tours.
Vous avez aussi appris au préalable ce qu’est une augmentation simple de mailles serrée, ou une augmentation invisible de mailles serrées.
Et si vous avez aussi déjà lu la page précédente: le cercle de mailles serrées en spirale continue, vous avez déjà vu aussi la progression classique des augmentations à chaque tour, pour obtenir un cercle qui reste plat.
Et qui est la même, que l’on travaille en spirale ou en rangs fermés.

Ce sera donc la même progression des augmentations dans un cercle de mailles serrées en rangs fermés.
La différence est qu’on va fermer chaque rang par une maille coulée et monter au tour suivant, plutôt que travailler en spirale continue.

Il ne nous reste donc plus qu’à apprendre comment rendre ce saut de tour le plus discret possible.
(
Et c’est là que çà deviendra plus subtil, d’où l’intérêt de cette page séparée, car il y a plusieurs options, de difficulté croissante)
Voyons déjà une récapitulation en images de ce que vous savez déjà faire si vous avez suivi la progression des savoir-faire crochet:
(les explications détaillées sont sur les pages précédentes que vous trouverez avec les liens)
Démarrer un travail en rond, vous savez déjà…Ici l’exemple de l’anneau magique, qui est le plus fréquent.

récapitulatif de l'anneau magique
récapitulatif de l’anneau magique

Vous avez aussi compris la progression des augmentations d’un cercle en mailles serrées:
(
Que j’ai détaillée sur la page précédente concernant le cercle en spirale.)
Avec la règle générale, qui est d’augmenter à chaque rang d’un nombre de mailles serrées égal au nombre de ms du départ.

Rang 1 : 6 ms dans un anneau magique (=6)
Rang 2: 2 ms dans chaque maille (=12 )
Rang 3: *1 ms, 1 aug* (6X) (=18)
Rang 4: * 2 ms, 1 aug *  – répéter 6X (= 24)
Rang 5: * 3 ms, 1 aug * –  répéter 6X (= 30)
Rang 6: * 2 ms,1 aug, 2 ms * – répéter 6X  (= 36)
Rang 7: * 5 ms , 1 aug * – répéter 6X  (=42)
Rang 8: *3 ms, 1 aug, 3 ms * – répéter 6X  (=48)
Rang 9: * 7 ms, 1 aug * – répéter 6X  (=54)
Rang 10: * 4 ms, 1 aug, 4 ms *  – répéter 6X  (=60)
Rang 11: * 9 ms, 1 aug* – répéter 6X  (=66)
Rang  12: * 5 ms, 1 aug, 5 ms* – répéter 6X  (=72)
etc.

diagramme du  cercle de mailles serrées
diagramme du cercle de mailles serrées

Vous avez noté aussi que les augmentations ne sont pas alignées les unes au-dessus des autres, mais décalées, pour ne pas faire un hexagone, mais un cercle bien rond.
C’est le sujet de la page : le cercle bien rond ,sans pointes, commune à tous les cercles. (raison pour laquelle j’ai fait une page séparée, qui me permettra de la mettre en lien dans mes tutos, même pour des cercles en spirale. Mais vous avez déjà l’explication partielle ici)

Comment se repérer pour savoir où on en est dans nos augmentations?

C’est identique au cercle en spirale vu précédemment:
Une façon simple pour savoir “combien de mailles serrées dois-je mettre entre 2 augmentations?”  est de compter le nombre de rangs que l’on a.
Et de retirer 2 (l’augmentation de 2 ms)
Par exemple:
Au rang 10, je dois faire 10-2 = 8 mailles serrées normales, puis une augmentation.

Comment passer d’un tour à l’autre?
Voilà le sujet spécifique de cette page:
Vous savez déjà que ce sera avec une maille coulée.
Et vous savez déjà faire une maille coulée.
Donc il ne devrait, “en théorie”, n’y avoir aucune difficulté.
Mais mon expérience m’a appris que les débutant(e)s sont souvent néanmoins indécis(es) au moment de cette étape, car il faut ne pas confondre la 1ère maille du rang que l’on est en train de faire, sur laquelle on va faire la maille coulée de jonction, et la maille coulée du rang précédent, ou la maille de chaîne tournante.
Quand on travaille en méthode “classique”.
(car on verra plus tard qu’il y a 2 autres méthodes:
Une assez similaire que je vais vous indiquer directement sur cette page, où on ne fait plus de chaine tournante,
Et une autre en niveau plus avancé, plus sophistiquée et plus compliquée, où on va faire appel à la technique de finition invisible, et pour laquelle j’ai fait une page séparée.
Mais ne grillons pas les étapes, entraînez-vous déjà avec la méthode classique, puis, quand vous serez à l’aise, vous passerez à la méthode sans chaîne tournante, que vous verrez ensuite également sur cette page.
Puis, quand ces 2 façons  seront acquises, vous pourrez continuer avec la page suivante: le cercle de mailles serrées en rangs fermés sans démarcations aux changements de tours.)

La méthode classique est celle que vous verrez en général sur toutes les explications de crochet, où on vous fait faire une chaîne tournante avec une maille chaînette, avant d’attaquer la 1ère maille serrée…qui se fait sur la 1ère maille dans le cas des mailles serrées (voir la page sur la chaîne tournante, où j’ai déjà expliqué tout ça en détails)
Et c’est là qu’il peut y avoir confusion pour savoir où faire la maille coulée de jonction.

Voyons cela en détails et en images:
On ferme le 1er tour par une maille coulée sur la 1ère maille serrée du rang, et, pour commencer un nouveau tour, on fait une maille en l’air. (chaine tournante)
Puis, la première maille du nouveau tour.

la fin du 1er rang en mailles serrées fermé par une maille coulée
La fin du 1er rang, que l'on ferme par une maille coulée sur la 1ère maille, puis une chainette pour démarrer le rang suivant
La fin du 1er rang, que l’on ferme par une maille coulée sur la 1ère maille, puis une chainette pour démarrer le rang suivant

En fin de 1er rang, en général, on ne se trompe pas, même en débutant, car il est plus facile de repérer la 1ère maille.

Puis on poursuit notre 2ème tour, dans lequel  on fait 6 augmentations sur les 6 ms du 1er tour. Remarquez au passage que j’en profite pour plaquer le fil de queue résiduel de l’anneau magique, au ras des mailles du rang précédent, pour l’englober et le rentrer dans le centre des nouvelles ms de ce 2ème rang, tout en crochetant.
Voir la page rentrer le fil tout en crochetant le rang suivant

on crochète le 2ème rang, tout en rentrant le fil résiduel
on crochète le 2ème rang, tout en rentrant le fil résiduel

Et c’est là que se situe un piège possible en débutant: savoir repérer la 1ère maille du rang que l’on est en train de terminer. Sur laquelle faire notre maille coulée de jonction.

flèche blanche=maille de chaine tournante du tour précédent, et flèche rose = maille dans laquelle on doit faire la nouvelle maille coulée de jonction.
flèche blanche=maille de chaine tournante du tour précédent, et flèche rose = maille dans laquelle on doit faire la nouvelle maille coulée de jonction.

La flèche blanche indique la maille de chaîne tournante du tour précédent.
Si vous crochetez dans cette maille de jonction, vous aurez une maille serrée de trop! (en débutant, je vous conseille de recompter vos mailles à chaque tour, tant que vous ne serez pas plus expérimenté(e). Mais rapidement, cela deviendra une évidence, n’ayez crainte…vous ne vous poserez plus de questions très vite.)
La flèche rose indique la 1ère maille serrée du tour que l’on est en train de faire.
Celle dans laquelle on va faire notre maille coulée de jonction du rang.

2ème rang d'un cercle classique en mailles serrées
2ème rang d’un cercle classique en mailles serrées

La dernière image, mon petit cercle bleu, est avec la maille chainette de chaine tournante qui amorce le 3ème rang.

Si vous savez à présent bien identifier dans quelle maille piquer pour la maille coulée de jonction de rang, il n’y a plus de difficultés à poursuivre un cercle de mailles serrées en rangs fermés.
Avec toutes mes photos détaillées, çà devrait devenir simple pour vous, (j’espère…c’est le but de cette page) mais si vous en avez besoin pour vos 1ers pas, vous pouvez très bien vous aider d’un fil de couleur contrastée, à placer aussitôt après la maille chainette de chaine tournante.
Qui vous servira de repère pour trouver la 1ère maille ensuite.
Voir ici comment marquer ses rangs, avec un simple fil.

C’est la seule (petite) difficulté de cette méthode classique: ne pas faire des augmentations supplémentaires non désirées en crochetant un dernier point supplémentaire dans la maille de chaîne tournante.

on ferme le 2ème tour par une maille coulée, on fait une chainette de chaine tournante, et on continue
on ferme le 2ème tour par une maille coulée, on fait une chainette de chaine tournante, et on continue

Et à la fin du 3ème tour, et des suivants, on n’hésite plus…
Car à présent, vous avez compris où piquer pour la maille coulée de jonction.

la flèche indique où piquer pour la maille coulée de jonction, en méthode classique avec une maille chainette de chaîne tournante
la flèche indique où piquer pour la maille coulée de jonction, en méthode classique avec une maille chainette de chaîne tournante

Voyons à présent une version allégée de cette version classique:

La méthode “sans chaînette de chaîne tournante après avoir fermé par une maille coulée”:

La différence est qu’on ne fait PAS de chainette de chaîne tournante: on commence directement la 1ère maille serrée du rang suivant. (un peu comme en spirale, donc…) sauf qu’on a quand même fermé le tour précédent avec une maille coulée.
On travaille donc bien en rangs fermés, comme en façon classique…sauf qu’on oublie volontairement la chaîne tournante, ce qui enlèvera un peu d’épaisseur à la jonction entre les rangs.
Je trouve que le résultat est meilleur au niveau finition.

Vous aurez simplement la chainette de chaine tournante en moins.
Le piège en débutant est encore le même: ne pas se tromper en faisant une maille supplémentaire dans la maille coulée de jonction, mais bien piquer le crochet dans la 1ère maille serrée du rang.

la fin du 2ème tour, avec la méthode SANS chaine tournante
la fin du 2ème tour, avec la méthode SANS chaine tournante

Vous remarquez que je fais directement la 1ère maille serrée, sans chaîne tournante au préalable.

on fait la 1ère maille serrée directement après la maille coulée de jonction. On oublie volontairement la chaine tournante
on fait la 1ère maille serrée directement après la maille coulée de jonction. On oublie volontairement la chaine tournante

En fin de rang, remarquez que l’aspect est un peu différent de la méthode classique, car on n’a plus de chaîne tournante.
La 1ère ms du rang, faite directement, est donc un peu moins haute, ce qui supprimera un peu d’épaisseur après avoir fait la maille coulée de jonction.
Ce n’est qu’un “détail”, mais cela allège un peu l’endroit de la jonction des rangs.

attention à bien piquer dans la 1ère maille serrée en fin de rang. Il n'y a plus de chaine tournante
attention à bien piquer dans la 1ère maille serrée en fin de rang. Il n’y a plus de chaine tournante

Cette méthode, similaire à la méthode classique avec chaîne tournante, n’a pas de point supplémentaire technique à apprendre, mais il peut être un peu plus délicat de se repérer en fin de rang.
Vous pouvez vous aider d’un fil de couleur si vous voulez.
Et, si vous débutez, recomptez vos points à la fin de chaque tour, au début.
(Ici, nous avons bien 18 ms du 3ème tour…Tout va bien!)
Photo de fin du 4ème rang, où je vous ai cette fois mis un peu de couleur sur la 1ère ms, plus basse.

La 1ère maille du rang est plus basse, puisqu’il n’y a plus de chaîne tournante.
La 1ère maille du rang est plus basse, puisqu’il n’y a plus de chaîne tournante.

Et on poursuit, avec une maille serrée directe pour démarrer le rang suivant.
Etc.

une maille serrée directe pour démarrer le rang suivant.
une maille serrée directe pour démarrer le rang suivant.

Et on peut toujours recompter…On a bien 24 ms au 4ème rang.(4X6, puisque 6 mailles de plus à chaque rang, si vous vous rappelez de la règle énoncée plus haut) 

Pourquoi mes départs de rangs se déplacent-ils un peu vers l’arrière, vers la droite?
C’est normal. En raison de la structure des mailles, le début de chaque rang va se décaler un peu progressivement vers l’ arrière.
Cela se produit de la même façon, que l’on travaille en cercle, ou bien si  vous avez arrêté d’augmenter pour former un tube, un panier, etc.
Et c’est aussi la même chose quand on travaille en spirale continue. Mais comme ce n’est que le marqueur de rang qui se déplace quand on travaille en spirale continue, le fait que le début de rang se soit décalé légèrement en arrière sera invisible une fois le marqueur retiré.
Tandis qu’en rangs fermés, on peut remarquer que la ligne des jonctions de tours se déplace vers l’arrière, surtout si on fait un ouvrage de grand diamètre (tapis rond) ou bien de grande hauteur.
Pas d’inquiétude à constater ceci si vous débutez. Vous n’avez fait que crocheter de façon classique, mais sans erreur de votre part.
Il y a une façon de remédier à ce déplacement, qui est commune à tous les ouvrages en rangs fermés, et pour tous les points, en plaçant les augmentations en fin de la séquence répétitive, et non en début.
La ligne de jonction sera légèrement plus droite ainsi.

Et comment ne pas faire un hexagone plutôt qu’un cercle bien rond?

Si vous avez bien regardé mes explications de progression à chaque rang, vous avez certainement remarqué qu’aux rangs pairs, je partage le nombre de mailles intermédiaires en 2 , et que je place l’augmentation au milieu.
Alors qu’aux rangs impairs, je fais les mailles intermédiaires, puis l’augmentation.
Le résultat final sur le compte de points est identique à celui de la méthode classique où on fait les mailles intermédiaires, puis l’augmentation, à chaque rang, pair ou impair.

Alors pourquoi faire celà?
L’explication est commune à tous les cercles, qu’ils soient crochetés en spirale ou en rangs fermés, donc je vous explique cela en détails sur une page séparée: le secret des cercles en mailles serrées sans pointes.

Car, effectivement, décaler ainsi les augmentations un rang sur 2 (rangs pairs)permet de ne pas les aligner, donc cela évite de se retrouver avec un hexagone plutôt qu’un cercle bien rond.

Et pour terminer proprement mon cercle ?

La façon classique,  niveau débutant,  est de terminer par une maille coulée, de tirer le fil , le couper et le rentrer sur l’envers sur quelques points.
Voir arrêter un ouvrage et rentrer le fil.

Mais, pour tous les cas où votre finition sera visible, et surtout si la grosseur de votre fil est importante, ou si vous avez travaillé avec du trapilho,(si vous réalisez un tapis rond en grosse épaisseur, par exemple)  il est préférable de ne pas terminer par une simple maille coulée, mais par une finition invisible imitant une maille.
Que j’ai expliquée dans la page en lien.
 Vous aurez une finition plus soignée.

On va encore plus loin?
Si vous faites un cercle de mailles serrées, avec changement de couleur à chaque rang, je vous conseille de travailler en rangs fermés, bien sûr, mais aussi de terminer chaque tour, chaque couleur, par une finition invisible.
Car terminer vos rangs par une maille coulée simple, sera moins discret , surtout dans le cas de changement de coloris.
(niveau plus avancé…mais pas d’inquiétude, je vous donne toutes les explications pour comprendre tout çà dans mes pages très détaillées) 

Bon, vous voilà déjà avec deux versions pour fermer vos rangs lors d’un cercle en mailles serrées: la méthode classique, que vous verrez partout , et la méthode allégée, sans chaine tournante, qui est déjà moins connue.
Mais toujours assez simple.
Mais il y a “mieux” encore, ou, du moins, une autre méthode, qui fera un résultat sur l’avant encore plus net (mais en revanche une démarcation un peu plus visible sur l’arrière…) et qui utilise aussi la compétence “finition invisible” dont je vous reparlerai aux changements de couleur.
Voyez la suite si vous maitrisez déjà cette page: le cercle de mailles serrées sans démarcations aux changements de rangs.

Imaginarium de Pomme - Pomme ver crochet
par Pomme.
Des questions ? Une suggestion d'amélioration ? Une incertitude ? N'hésitez pas à me contacter sur ma messagerie Instagram
Partager sur
Précédent

Le cercle de mailles serrées sans démarcations.

Suivant

Augmenter la grosseur de vos fils